En mode mode

Publié le par Raphaëlle Hosteins

 

Vous n'avez pas pu les louper, enfin sauf si votre meilleure amie est une canne blanche mais dans ce cas vous ne pouvez pas me lire non plus hein, soyons logiques... ou alors si vous êtes du genre fier et que vous ne baissez jamais le regard... moi je suis grillée maintenant, vous savez que parfois je baisse les yeux...

Donc je disais... enfin j'écrivais (ouais je sais, je suis pénible, mais j'aime l'exactitude et puis d'abord je fais bien ce que je veux, c'est mon blog à moi, prout prout camembert) que vous n'avez pas pu les rater, elles sont partout!! En tout cas, sur la plupart des pieds de moins de 20 ans. Oui, je parle de ces merveilleux souliers blancs (oh le mot tout ringard) aux pétales sur fond de couleur. Et il y en a pour tous les goûts: des blanches avec une touche de vert, des blanches avec une touche de rouge... bref, elles sont quand même toutes blanches (ou presque...).

Et pour que tout le monde puisse bien les voir, même ceux qui regardent rarement vers le sol, les jeunes remontent leur pantalon dévoilant des chevilles plus ou moins fines mais aussi blanches que les chaussures (mais quand arrivera l'été? Pardon? Ah oui, c'est le printemps).

En revenant de Guadeloupe, j'avoue, je ne connaissais pas l'existence de cet article de mode. Très vite ma grande, scolarisée en cinquième, nous l'a réclamé. Mais pourquoi pas, ma fille. Je les trouve plutôt sympas et je ne veux surtout pas que tu sois en marge... Mais quoi???? Combien??? Mes yeux essaient de s'émanciper. J'accuse le coup et je réfléchis à toute vitesse. Tu y tiens? Alors ce sera ton cadeau d'anniversaire (et à plusieurs non mais!). Et comme mes enfants sont des bourreaux de chaussures, je suis fébrile à l'idée de lui offrir des chaussures blanches quand je découvre avec ravissement (petits bonheurs de mamans) qu'il en existe une version noire. Elle valide. Parfait.

Et puis, comme je les trouve à mon goût, je me tâte... Façon de parler bien-sûr. Je me vois déjà avec. Mais faudrait-il que je remonte aussi mon pantalon? Non pas que ce soit laid mais j'imagine le ridicule: "Oh la dame elle essaye de faire jeune!" Après réflexion, je choisis d'être raisonnable et je ne succombe pas à la mode. Sur ce coup-là, je ne serai que maman...

En mode mode
En mode mode
En mode mode

Publié dans réflexion(s), R du temps

Commenter cet article