Vous êtes sur ma liste

Publié le par Raphaëlle Hosteins

 

Je ne vous ai pas oubliés. Je ne pense même qu’à vous ! Enfin… j’y pense… et puis j’oublie. C’était pourtant sur ma liste : écrire un article pour mon blog (en vrai, j’ai juste écrit « blog » parce que, quand même, ça me suffisait à comprendre…). C’était sur ma liste avec tout plein d’autres actions ennuyeuses que je préfère oublier ou laisser pour plus tard (vive la procrastination !) mais, évidemment, je n’arrive jamais à tout réaliser. Mais sans liste, je n’arrive à réaliser presque rien. Ça fait beaucoup rire (pas les oiseaux) mon mari que je fasse des listes. N’empêche que c’est hyper utile parce que ça me permet de visualiser en un clin d’œil la quantité de choses à réaliser en quelques heures (remarquez que ça peut aussi être décourageant) et j’adore barrer au fur et à mesure (ça c’est encourageant !). C’est ludique et plutôt valorisant d’ailleurs : « ah ouais, j’ai déjà fait tout ça ! ». Et pas d'excuse du genre: j'avais oublié. 

Donc hier, ma journée de temps partiel consacrée entièrement à l’écriture (blog et livre), je l’ai passée à écrire un peu et à faire quelques courses, apporter un vêtement au pressing, étendre le linge, déposer un chèque à la banque, remplir les dossiers d’inscriptions au collège, vérifier les comptes… et bronzer. Pas longtemps mais je n’avais pas le choix. D’abord parce que le soleil est tellement rare qu’il ne faut pas rater une seule occasion (et n’était-ce pas l’occasion puisque j’étais à la maison ?). Ensuite, parce que c’était le 21 juin et que même si le calendrier dit que c’est pas le jour de l’été cette année, je suis comme des millions de personnes, rebelles et fidèles, et je déclare la saison des coups de soleil et du sable dans les cheveux ouverte !

Bref, j’ai fait tout ce qu’il y avait sur ma liste (et toc chéri !) sauf jeter l’herbe à la déchetterie parce qu’elle était fermée (et j’ai dû ramener les sacs pleins à la maison. Grrrr). Tout, sauf le blog justement. Pas eu le temps car il y a toujours des impondérables…et quand les imprévus sont les enfants, on n'a pas le droit de les faire passer après l'item de la liste. Même une maman indigne ne se le permet pas...

Alors je vous le répète: je ne vous ai pas oublié, j'ai juste une vie de maman bien remplie...

Publié dans mon quotidien de maman

Commenter cet article