Quad neuf...

Publié le par Raphaëlle Hosteins

 

Un samedi de juillet, les parents indignes que nous sommes profitent sans scrupules d’une sortie entre adultes. On les aurait bien emmenés nos petites têtes blondes mais l’âge minimal était de 15 ans… ok, j’avoue, on n’avait pas prévu d’y aller en famille de toute façon.

Je suspends le suspens, nous sommes allés faire… Quoi ? Vous avez deviné ? Ah oui, c’est dans mon titre… Donc, je vous confirme, nous avons fait une virée en quad à Biscarosse.

Evidemment, c’est pas gratuit : 84 euros pour une heure de balade (un quad pour 2). Mais l’activité sort de l’ordinaire et passer une heure tout contre mon homme, ça n’a pas de prix…

 

Quad neuf...
Quad neuf...

 

Avant de se lancer, il y a 2/3 petites choses à savoir. D’abord, prévoyez d’enfiler un pantalon (et des chaussures fermées) plutôt qu’une jupette ou même un short : le moteur chauffe et le mollet avec. Ensuite, mettez dans votre coffre une tenue de rechange et même des lingettes (vous en avez peut-être encore à la maison si vos marmots sont jeunes !) parce que vous reviendrez couverts de poussière (en tout cas si la piste est sèche et qu’il fait beau).

Et avant de se lancer, Monsieur Quad nous fait un briefing. Nous qui pensions devoir uniquement dompter l’engin, nous avons découvert que mille dangers nous guettaient : les branches vicieuses, le gibier mal réveillé, la police aux aguets, les serpents mal embouchés et même des tuyaux de gaz imprévisibles.

Après les recommandations, M Quad nous annonce qu’au cours de la balade, nous ferons une pause pour que les femmes puissent prendre le guidon. What ? J’ai mal compris ? Alors comme ça ce sont les hommes, d’office, qui pilotent ? Mais quelle est cette réflexion sexiste ? Eh les filles ! Un peu de féminisme ! Rappelons-leur l’égalité des sexes et que nous sommes indépendantes ! Hein M Quad !!! C’est pas bien ça !

Monsieur Quad se fait tout petit, s’excuse en marmonnant que, en général, les hommes conduisent et les femmes se blottissent contre eux… Allez, ok, t’es pardonné.

Et nous montons donc sur le quad. Les hommes spontanément devant, les femmes naturellement derrière. Et vive les clichés ! Et hop, nous partons. Nous vrombissons sur les chemins et mangeons la poussière soulevée par les gentils copains devant nous qui ziguent et qui zaguent histoire d’en soulever un maximum. Quand nous nous arrêtons pour switcher (entendez par là que nous échangeons les pilotes et que nous remplaçons la testostérone par de la grâce), nous arborons tous le même visage noir et moustachu (pour la grâce, on reviendra…). Et mesdames, je dois vous avouer que nous avons adoré piloter, notre homme derrière !

Finalement, à part quelques vilaines branches, nous n’avons été attaqués par rien de bien méchant. Un papillon ici et de nouvelles conduites de gaz qui nous ont barrés le chemin nous obligeant à faire demi-tour (il parait qu’elles avaient poussé dans la nuit) …

Ah si quand même, un trou plus sournois aura réussi à faire chavirer un des quads. Plus de peur que de mal mais une facture plus salée que prévue à l’arrivée pour le couple malchanceux. Et quand nous prenons de la vitesse et que, par ce fait même la poussière nous aveugle, il devient compliqué d’anticiper les creux et les bosses et d’amortir les chocs. Aïe aïe aïe mes cervicales.

Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...

Après cette activité très ludique et proche de la nature (ben on était au milieu des pins quand même !), nous sommes allés pique-niquer au lac. Ah la nature !!!! Bon, le parking est payant et on est en bord de route mais faut pas trop en demander non plus ! Le cadre est quand même sympa et ombragé. Personnellement, je n’y avais jamais mis les pieds. Et je les ai mis, les pieds… puis les mollets après 5 minutes de marche et enfin les cuisses au bout de 10… Bon, faut aimer patauger et nous, c’est pas trop notre truc. Mais ce doit être super avec des (très jeunes) enfants.

 

Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...

Du coup, nous, Monsieur et Madame Mi, avons fait un détour par la plage, la vraie, l’océan quoi avant de reprendre la route.

Alors là, si on aime le sable et les vagues, on est servi ! La plage est longue comme le sont celles d’Aquitaine et la houle était au rendez-vous. Et comme il s’agit d’une plage surveillée, les drapeaux étaient rouges sauf dans la zone de baignade : 300 personnes au mètre carré, pas top.

Je me dis que les touristes doivent être un peu déçu. Il fait beau et chaud, ils ont une superbe étendue de sable devant eux et de l’eau bien rafraichissante mais la baignade est trop dangereuse.

En tout cas, nous avons bien profité de Biscarosse quand même : quad, lac et océan et même un petit tour en ville le soir avec les boutiques, un petit marché, la plage au bout de la rue piétonne…

On est bien en Aquitaine, isn’t it ?

Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...
Quad neuf...

Publié dans sortie sans enfant

Commenter cet article