Rentrée muscolaire

Publié le par Raphaëlle Hosteins

 

C’est la rentrée scolaire. Eh oui, je vous l’apprends…il est temps de sortir de votre caverne !

J’ai vu des photos amusantes pour illustrer le bonheur des mamans de voir leur progéniture prendre le chemin de l’école. C’est vrai, c’est cool (pour nous comme pour eux, soyons honnêtes) de ne plus les avoir à la maison 24/24 et 7/7 mais franchement…

La rentrée scolaire, pour une maman, rime avec calvaire.

Après avoir guerroyé dans les rayons de fournitures pour trouver le protège-cahier XXL couleur caca d’oie (introuvable) et le pinceau numéro 16 (le seul qui ne se trouve pas en lot et que tu dois payer au prix fort), les mamans (ah oui ? il y a des papas qui font ça aussi ?) doivent reprendre la liste diabolique pour pointer puis marquer les pitites affaires mignonnes au prénom du garnement qui va pourtant casser ou perdre le dit objet. Et ça, ce n’est que l’avant-rentrée.

Car la rentrée scolaire et, par extension, le p… de mois de septembre, sont le début de la course ou devrais-je dire du pentathlon ou même décathlon ou… bon vous avez compris le principe, nous allons avoir mille choses à faire et en même temps sinon ça manque de challenge.

Et ça commence par le jour-même de la fameuse rentrée. Quand vous avez plusieurs enfants qui rentrent à peu près à la même heure et pas au même endroit (toujours dans l’idée que le simple n’est pas drôle), il faut déjà s’organiser. Il faut trouver une autre personne (le papa si possible, c’est mieux mais pas toujours possible) pour accompagner l’un. Mais lequel ? Ah oui, autre questionnement d’importance.

Pour ma part, j’ai une rentrée en sixième et une en CP à une demi-heure d’intervalle. J’ai quand même la chance que les établissements ne soient pas trop éloignés et que chéri soit dispo. Mais comme la rentrée en 6ème ne durera pas que 20 minutes, il faut se séparer. Je dois vous avouer qu’à la veille, je ne sais pas encore qui de papa ou maman accompagnera numéro 2 ou 3. Et poser la question aux enfants eux-mêmes ? Je ne suis pas folle et pour ma santé mentale et mon moral, je refuse de les entendre dire tous les deux : « je veux que ce soit papa ». Grrrrr

Quand cette journée sera passée, il restera le plus compliqué : la conciliation entre l’école, les devoirs (et de 3 pour moi cette année), les sports, la maison, le travail (ben oui, quand même), les courses, les repas… la vie de maman quoi !

A partir de la semaine prochaine, c’est la course aux inscriptions et il me faudra choisir les créneaux selon les emplois du temps de chacun, moi compris. Et puis je tâtonnerai, comme chaque année, pour optimiser mes trajets, ajuster les horaires et trouver un peu de temps pour… écrire (question de survie mentale).

Bref, la rentrée c’est musclé. 

Rentrée muscolaire

Publié dans mon quotidien de maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article