Un livre pour positiver

Publié le par Raphaëlle Hosteins

 

Bon, je ne suis pas critique littéraire mais

  • Je suis une lectrice (j’adore !!! Je ne trouve juste pas souvent le temps entre les enfants et mon mari…)
  • je suis une "rédactrice"; j'adore écrire, je rêve de pouvoir en vivre
  • Je suis une femme et une mère et ce livre-là a fait écho à mes propres réflexions sur ma vie
  • Depuis que je l’ai commencé (et encore plus depuis que je l’ai terminé), j’ai envie de vous donner mon point de vue
  • J’ai vu dans un autre blog de maman (ben non, je ne vous dirai pas lequel !) un article sur un film et ça m’a rappelé que l’idée était bonne de « critiquer » les œuvres des autres surtout si elles s’adressent aux mamans
  • Et puis l’auteure a un prénom d’enfer !!!!

Alors je me lance.

Je veux vous donner mon sentiment sur le roman de Raphaëlle Giordano (je vous l’avais dit qu’elle avait un beau prénom) : « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ». Ce livre parle d’une maman-épouse-employée qui s’enlise dans sa vie pourtant sans vrais drames et qui rencontre par hasard un routinologue qui va l’aider à reprendre sa vie en main et à (re)trouver le bonheur.

Il y a de ça quelques petites années, disons 3/4 ans, ce livre m’aurait secouée, perturbée peut-être. Car à cette époque, j’avais encore la tête dans le guidon ou plutôt, la tête sous l’eau, à la limite de la noyade parfois. Et alors que ma vie était belle et que je n’avais pas de gros problèmes, j’étais tout de même souvent triste, abattue, débordée. J’aurais eu besoin de ces quelques clés qui ouvrent les portes du positivisme.

Je n’ai pas rencontré de routinologue mais j’ai peu à peu repris le contrôle de ma vie en prenant soin de moi et en regardant l’horizon, tête relevée.

Et c’est bien ce que ce roman propose : une remise en question de sa façon de voir et de mener sa vie. Il va bien plus loin que mes progrès à moi et j’en retiens que le cercle vertueux existe et que c’est à chacun de le dessiner. Ne pas attendre des autres ce que nous ne sommes pas capables de donner nous-mêmes.

Bref, je ne suis pas critique littéraire mais je vous invite à lire ce livre. Pour celles qui accrocheront, je pense qu’elles trouveront des pistes d’amélioration de leur vie. Pace qu’on en a qu’une !

 

#raphaellegiordano #tadeuxiemeviecommencequandtucomprendsquetunenasquune

Un livre pour positiver

Publié dans réflexion(s), R du temps

Commenter cet article