Ces plu for ke moi

Publié le par Raphaëlle Hosteins

 

Je crois que j’ai merdé. Oui, mais ce n’est pas ma faute. Ah ben non, justement, c’est Sa Faute !

Tout a commencé quand j’ai ouvert le cahier de numéro 3, tout juste rentrée en CP. Ah, le cours préparatoire ! L’année des grands apprentissages !

2ème soir, 1ers devoirs. Super, elle est motivée, moi aussi. Mais quand j’ai lu la consigne… j’ai ressenti de vifs picotements dans la colonne qui ont atteint mes cervicales en moins d’un millième de seconde. Puis des suées, de l’incompréhension, du doute, de la peur ! La maîtresse a fait une faute dans son texte !!!!!

Je regarde plusieurs fois, je vérifie dans ma tête ; « si je remplace le verbe effectuer par prendre, ça fait pris. Et si je le remplace par perdre, ça fait perdu. » Rien à faire, quel que soit le verbe utilisé, le résultat est le même : c’est un participe passé et non un infinitif, bon sang !

Puis vient le moment où je veux corriger. Je débats avec moi-même : « si je le fais, la maîtresse va être vexée et ma puce sera dans son collimateur… mais si je ne le fais pas, je vais passer pour une maman ignorante qui ne voit pas la faute la plus primaire qui soit ». Et alors que se déroule une lutte serrée et tendue dans mon cerveau, mes yeux s’aperçoivent avec terreur que ma main a déjà pris la décision. La faute est corrigée, au stylo indélébile. Trop tard, je ne peux même pas l’effacer, ça se verrait.

Je panique intérieurement. Mon dieu !!! J’ai détruit la carrière d’élève de ma fille dès ses débuts !!!

Tant pis. Ben non, pas tant pis. Je réfléchis et je trouve. Je n’aurais qu’à prétendre que je regardais le mot avec mon fils de 11 ans et que j’ai voulu lui faire trouver la faute et que, par habitude, je l’ai corrigée. Scenario plausible (ben moi je trouve que ça tient la route) mais franchement inutile. Je ne vais pas demander un rendez-vous à la maîtresse pour lui expliquer ce mensonge ! Et puis je ne vais pas non plus le lui écrire en marge.

Alors quoi ? C’est foutu ? Je n’ai plus qu’à attendre… attendre en espérant que ma puce n’en subira pas les conséquences. Oui mais quand même, elle n’avait qu’à pas faire de faute ! C’est pas la mienne !

 

Ces plu for ke moi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article