FBI

Publié le par Raphaëlle Hosteins

 

FBI, fausse bonne idée, parle à main… Non ? Bon, il y en a tout plein des FBI mais là je vais vous conter une fréquente. A ne pas faire (à mon avis) !

Vous rencontrez par hasard, ou par obligation (personnellement, je n’ai pas pu l’éviter, elle m’a fondu dessus), une vague connaissance. Elle est maman, comme vous, mais elle veut vous en parler.  Peut-être que son psy est en vacances et sa mère en cure, alors elle a besoin de raconter sa life.

J’ai bien essayé de m’en sortir avec quelques banalités du genre « eh oui, le temps passe vite… d’ailleurs, scuse, faut que je m’enfuie… euh, faut que je parte, j’ai plein de choses à faire… ». Non, en vérité, j’ai juste balancé deux phrases pourries (oui, sur le temps qui court…court) en regardant ailleurs mais c’est là, alors qu’elle aurait dû comprendre que je n’en avais à peu près strictement rien à faire, qu’elle a dégainé son téléphone. Elle ne voulait pas mon 06, non, elle voulait me montrer des photos. Arghhhhhhh ! Cri de désespoir !

Le stress monte. Combien de temps va durer la séance de torture ? Est-ce que je vais être obligée de faire semblant de trouver les gens beaux et sa vie intéressante ??

Je suis méchante, peut-être, n’empêche que ça ne se fait pas. On exhibe ses photos que à la demande ou à des proches, pas à des presqu’inconnu(e)s qui s’en moquent. C’est comme les photos de voyage, tout le monde n’a pas envie de regarder, parfois des heures durant, le globe-bonheur des autres ! Ou alors, préparer une sélection de une photo qui résume le trip. Merci.

Donc, la voilà qui tapote et caresse son écran à la recherche d’une photo de sa petite dernière. Oh merde ! Et si elle est moche ? Si je n’arrive pas à retenir un « oh gast (expression bretonne plutôt injurieuse) » en ouvrant de grands yeux surpris et en esquissant une moue dégoûtée ? Ben si, parfois les enfants sont laids (mais ça fera certainement de beaux adultes, hein !? Foutaises) et j’ai pour ma part bien du mal à mentir.

Elle tourne l’écran vers moi, la fierté débordante et le sourire béat de la maman qui est sûre de recevoir un compliment. Je ne suis pas un goujat, il va falloir trouver un truc sympa à dire. Je baisse les yeux et miracle, la petite à une tétine dans la bouche qui cache un peu son visage et elle a un sourire adorable et des yeux rieurs. Je suis sauvée ! « Oh, elle est trop marrante » et avec une intonation attendrie s’il vous plait ! Yes !  

La maman est satisfaite, je suis soulagée. Cool. « Bon, désolée mais faut que j’y aille là, à bientôt ! »

Tout se termine bien, je vous l’accorde, mais on a frôlé le moment gênant. Alors je vous le répète, exhiber sa vie en photos à de vagues connaissances, c’est une FBI !

Publié dans réflexion(s)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article