La vie en rose...

Publié le par Raphaëlle Hosteins

J'ai hésité à écrire le mot dans le titre. C'est pas que j'ai honte mais c'est pas très glamour et ça fait un peu peur.

Alors oui, aujourd'hui c'est ma 1ère surpri...mammographie et en ce mois d'octobre rose, c'est de saison. J'ai donc une pensée émue et sincère pour toutes ces femmes qui se battent, l'ont vaincu ou ont perdu contre le cancer du sein. 
 
En ce qui me concerne, je suis partagée. Pourquoi passer un tel examen si jeune??? Oui, 38 ans c'est jeune, tout est question de relativité. Après tout, j'ai des copines qui y sont passées alors no stress. Let's go to the cabinet de radio.
 
Je ne sais pas si je peux l'appeler par son petit nom maintenant qu'on a été officiellement présentées... ben si, elle m'a vue torse nu, je peux bien la nommer comme je veux. La mammo, c'est comme on me l'avait annoncé: quelques secondes de douleur mais, surprise (party...), 2 fois par sein. On le positionne, on l'ecrabouille et "ne respirez plus!" Clic pschhhhh dgrrr clic "respirez". "L'autre sien!". Logique
Et on recommence! mais au lieu de les aplatir à l'horizontale, on les torture à la verticale. Pfiouuu ! J'ai mes vapeurs. Je suis peut-être vraiment vieille en fin de compte. 
Alors oui mesdames, c'est assez douloureux et plutôt désagréable mais c'est aussi très supportable et très rapide. No panic.
 
Petit bonus pour une première expérience: l'échographie. J'en ai des souvenirs émus...mais j'ai changé de registre. On n'y voit plus un haricot qui gigote et qui vous condamne au rôle (tant désirééééé) de maman à perpétuité mais quelques kystes tout à fait bénins. J'ai un peu honte de l'avouer (mais vous êtes devenus mes confesseurs et, derrière mon écran, j'ai la sensation de pouvoir tout vous confier/confesser), j'avais presque l'impression de rater mon examen puisque le docteur ne trouvait (presque) rien. Enfin, tant mieux bien-sûr! Me voilà soulagée et ... gelée, dans le genre pleine de gel tout frais. Sympa le docteur mais il s'est un peu lâché sur le flacon. 
Après m'être essuyée, et encore essuyée, puis rhabillée, j'ai sagement attendu mon compte-rendu et ma carte vitale, gardée en otage à l'accueil (des fois qu'on se fasse une "mammographie-basket"!)
Je suis mauvaise langue (une fois de plus) car je n'ai rien eu à débourser. Cool! Un truc "gratuit" mais bon, ce n'est pas une raison suffisante pour refaire l'attraction, je n'ai pas trop aimé. Pas vivement la prochaine.


 

Exposition sur le thème de la lutte contre le cancer du sein à l'hôtel de ville de Bordeaux

Exposition sur le thème de la lutte contre le cancer du sein à l'hôtel de ville de Bordeaux

Publié dans mon quotidien de maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article