On l'a fait!

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Quand j’ai réalisé que mon fessier et le reste se mettaient en mouvement en rythme à chaque fois que j’entendais de la musique, je me suis dit qu’il était temps d’aller danser. Je sautille, je gigote et je me décide à envoyer un message à mes copines pour prévoir une soirée filles. J’imagine déjà le délire !

Evidemment, dans la vraie vie tout ne se passe pas comme tu veux. Mes copines aussi sont mamans et ont tout un tas d’obligations. Résultat : ce sera soirée à la maison et avec les hommes. C’est raté.

Mon corps se remet à vibrer, mes bras fouettent l’air frénétiquement. Non, je n’ai pas de démangeaisons, juste l’envie de danser qui ne me lâche pas. Alors j’ai une nouvelle idée : et si on sortait pour fêter… nos 10 ans de mariage. Eh oui, 10 ans ! Mais j’avoue que nous avons longtemps vécu dans le pêcher et ce ne sont pas mes deux grands (13 et 11 ans) qui pourront témoigner pour ma pureté. N’empêche, 10 ans ça se fête et c’est l’occasion de titiller le dance floor !

Cool, quelques amis ont répondu présents. Euh, en fait, ça sera sans truc et chose qui n’ont pas trouvé de babysitter et sans bidule et machin car l’homme travaille le lendemain. Finalement, tout le monde se désiste.

Il ne reste que chéri et moi mais à deux, ce n’est pas pareil. En plus, je n’ai dormi que 2 heures la nuit de jeudi à vendredi et j’ai toujours la crève.

Bon ben… ben tant pis, ou pas tant pis, on a fait garder les schtroumphs alors on sort quand même. On verra bien.

Et on l’a fait ! Oui, nous sommes sortis tous les 2, en amoureux version fête. On prend le tram, prudents. Quelques mojitos dans un bar à tapas. Des discussions de plus en plus passionnées, des yeux de plus en plus brillants. Ne gâchons pas le moment, sortons ! Direction les quais de Bordeaux. Ouh la la ! Nous n’y allons pas souvent et nous découvrons, étonnés, que beaucoup de boites sont fermées. Et nous allons à la Plage. Enfin, pour ceux qui ne connaitraient pas, il s’agit d’une boite hein ! Il fait bien trop froid pour se risquer en bord de mer et puis c’était pas le délire du moment !

Pas de bousculades, nous étions très peu nombreux dans ce très grand endroit. Question : est-ce parce qu’il est tôt ? Mais quand nous avons quitté les lieux (certes avant 2 heures), ce n’était toujours pas la foule. Ou parce que c’était vendredi ? Le samedi est peut-être plus vivant. Est-ce générationnel ? Ce qui expliquerait aussi pourquoi tout est fermé…

Bon, en tout cas nous y étions et hop, un mojito ! On danse, enfin !!!! On s’amuse, à deux, on discute à deux… et puis le serveur nous amène une bouteille de champagne et 2 flûtes. Etonnement ! « C’est le gars au comptoir qui vous l’offre ». Perso, j’ai trouvé ça un peu flippant. Que veut-il ? J’imagine déjà les pires scenarii (ouais, la classe, je connais des mots savants). Le serveur semble blasé mais moi j’envoie chéri aux renseignements. Et le gars en question, une fois questionné, nous a répondu d’un « Ouais c’est bien, c’est bien » légèrement hyper trop alcoolisé. Ok. Il n’attend rien de nous. Une gorgée pour moi, une deuxième et … ben c’est l’heure de rentrer. J’ai eu ma dose et ce n’est pas la grande folie, faut avouer.

On attrape un taxi (tout de suite ! Il n’a peut-être pas beaucoup de clients à cette heure-là) et on rentre. Fin de soirée mais ça c’est pas racontable. Bonne nuit.

Allez, je sais, vous vous dites que cette soirée ne mérite même pas un article. Mais moi, je trouve qu’il y a là un message intéressant pour les couples : il est possible de passer un excellent moment à deux même après 10 ans de mariage (et 16 ans de vie commune) et je crois que c’est même quelque chose à faire ! Alors mesdames, à vos agendas ! Nous, on l’a fait !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article