Kit à changer le lit...

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Le week-end dernier, c’était opération « nouveau lit » pour numéro 3. 6 ans et une chambre plus petite que celle de ses frère et sœur (car nous avons été aussi justes que possible dans la distribution des espaces), il était l’heure de passer au lit en hauteur.

En théorie, on lui change son lit. En pratique, c’est un tout petit peu plus compliqué.

Dimanche matin : démontage de l’ancien lit (par chéri tout seul, j’suis pas vraiment du matin). Puis chéri part chez un ami lui emprunter son camion. On charge l’ancien pour le déposer chez d’autres amis (et vive le réseau amical). Et là, nous faisons l’impensable : nous partons chez Stüdel et Jguebluck (oui, ils sont revenus du canoé…), les rois du meuble pas donné mais pas monté. Oui, nous nous rendons dans l’entre maudit de la société de consommation et un dimanche après-midi en plus !! Bon, on n’a pas eu d’autre créneau puisque l’anniversaire de mistinguette, c’est mercredi et qu’on s’est réveillé seulement la semaine dernière… Et, coup de chance ou pas, le fameux magasin était justement ouvert en ce jour dominical.

Mais là, coup de chance (et pas ou pas), il n’y a pas grand monde. On se gare facilement. Une fois dans le labyrinthe, on ruse en prenant des raccourcis. Très fiers au départ, nous nous décomposons lentement… mais où sont les lits ??? Et si nous les avions ratés ? Il faudrait refaire le chemin à l’envers ????? Horreur ! Malheur !

Stop !! On y est. Ouf. Une dame très gentille et désœuvrée s’occupe de nous en nous imprimant la liste de nos désirs : un cadre de lit, un bureau, des étagères, des tiroirs… Le compte est bon (pas pour mon banquier). Après un passage dans l’allée 9 puis dans la 27 et enfin dans la 29, nous passons en caisse, assez vite. Yes ! Et nous nous rendons au retrait des marchandises où nous sommes reçus immédiatement. ReYes !

Allez, il est 15 heures passés, nous sommes rentrés. Y a plus qu’à.  

Mais plus qu’à quoi ? D’abord, sortir les colis de la voiture. C’est chéri qui s’y colle, tout seul. Puis les monter à l’étage. Je m’en charge avec l’aide de mes deux grands. C’est lourd ! On lutte, on souffle, on sue, je me cogne, je râle… On vient à bout du 5ème colis et on capitule. Chéri monte le dernier.

Ok. Prochaine étape ? Le montage (pas à l’étage, c’est fait). On défait les cartons, avec difficulté, muscles et couteau (la colle doit être bon marché en Suède) et on s’y colle (sans jeu de mot, ce n’est pas mon genre). C’est long, laborieux, faut être concentré mais sans prétention, on assure. Faut dire qu’en 16 ans de vie commune, 6 déménagements et avec 3 enfants, on en a monté du meuble en kit !

Enfin !!! C’est fini !!! Presque. Eh oui, changer le mobilier rime avec nettoyage et rangement. Parce que kit à tout chambouler... Et voilà une nouvelle chambre qui ravit l’enfant et les parents avec. Tout est beau et bien rangé. Ça ne va pas durer…

Kit à changer le lit...

Publié dans mon quotidien de maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article