Nouveau (im)monde

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Voilà dans quel monde nous vivons désormais. Un monde où le chiffre 13 ne fait plus trembler les seuls superstitieux et où le 14 juillet ne nous évoque plus les bals et les lumignons. Restent la ferveur pseudo-patriotique et l’hymne qui résonne… comme une oraison funèbre.

Ces troubles, ces horreurs, cette inhumanité nous sont devenus des compagnons d’infortune. Ils sont notre passé et ont pénétré nos âmes, toujours présents finalement, jamais bien loin. En espérant qu’ils ne reviennent pas pour les fêtes…

Mais le pire peut-être, c’est que, dans ce nouveau monde, il faut enseigner aux enfants à réagir en cas « d’intrusion ». Des mots choisis pour ne pas leur balancer au visage ceux qui nous hantent : terrorisme, mort, exécution… En cas d’intrusion au sein de leurs établissements scolaires, dans leur vie, dans leur quotidien. Il faut dorénavant opposer à leur innocence la violence et la bassesse de ces fous, de ces égarés guidés par ces déchets de l’humanité.

A ce titre, les établissements doivent organiser des exercices. Très sérieux au demeurant. Et c’est ainsi que 2 de mes petits s’y sont prêtés aujourd’hui. Petit débriefing à la maison, histoire de leur faire comprendre que c’est important et terrible et qu’il ne faut pas dramatiser non plus. Equation compliquée.

Jour J. ils sont prévenus que c’est un exercice. Ils en parlent avec leur professeur, se projettent, proposent des idées pour se barricader efficacement. Quelle tristesse. Et puis quand la sonnerie retentit, ils se ruent sur les portes pour les fermer à clé et pousser les meubles tout contre. Ils tirent les stores et se réunissent au centre de la salle, plus ou moins silencieusement.

Mais la candeur et la joie de vivre des enfants ne se sont pas encore laissées tuer. Ils rient. Et ils entendent les classes voisines rire et les professeurs intimer le silence. La vie.

La prochaine fois, les rires laisseront certainement place à l’angoisse, le doute… car ils ne seront pas prévenus. Certains se demanderont s’il s’agit d’un exercice… ou pas…

Voilà notre nouveau monde.

Publié dans réflexion(s), R du temps

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article