Petit Patate

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Mais à qui ressemble t il? Physiquement? Mentalement ?

Il faut qu'il ressemble à quelqu' un. Cela semble impératif pour accepter l'enfant. Sans quoi il n'est peut-être pas de la famille??? D'ici à ce qu'on me suspecte d'avoir fauté...

 

Et on réfléchit. Pas moi, pas son père...ça se complique. Pas son grand père ni même sa tante Fernande. La cousine par alliance du beau-frère de tonton Gégé? Non vraiment, on voit pas. 

 

Et si tout n'était pas histoire de génétique ? Il se pourrait qu'il ne ressemble à personne d'autre qu'à lui même. Une version originale d'un être singulier. 

 

Ça commence très tôt d'ailleurs l'enquête sur les ressemblances. Dès la maternité. Quoi que, avec les échographies 3D, certains reconnaissent déjà le profil de la mère ou le nez du frère avant même qu'il en sorte le bout. Les grosses têtes d'adultes se penchent sur le berceau et débattent. Il a tes yeux. Il a les oreilles de cousin Herbert... Il ne dort pas, tout comme son oncle...

 

Stop! Tout ce qu'il a est à lui, et tout ce qu'il est est lui, je vous jure. C'est pas un bébé patate fait de brocs de maman et de brics de papa. Ce n'est pas une copie, ou pire, un clone d'un parent quelconque avec ses défauts et ses orteils démesurés ou un patchwork de caractères physiques et moraux des 2 familles. Non, cet enfant est unique et tant mieux et tant pis, on apprendra à le connaître. Et on fera avec.

 

Je râle, par principe. Cependant, j'avoue que je ressens un vrai grand plaisir et même une fierté quand on me dit que ma grande me ressemble... Mais ne le répétez pas, je compte sur vous!

Petit Patate

Commenter cet article