Episode 3: Hors-piste

Publié le par Raphaëlle Hosteins

On a déjà parlé (oui, version monologue, je sais) de l’avant-semaine-de-vacances-au-ski et des joies des descentes sur pistes mi-verglacées mi-soupes. Mais un séjour à la montagne, ce n’est pas seulement du ski alpin. Non. Il y a une vie en dehors des pistes.

Des vacances à la montagne, en plein hiver évidemment, c’est l’occasion de savourer de bons petits plats diététiques et légers : raclette et fondue savoyarde en particulier. Quel bonheur de sentir ce fromage fondu caresser vos narines congestionnées… quel plaisir de tourner le pain, le retourner, tirer dessus, l’enrouler pour maîtriser le fil de fromage rebelle et se brûler la langue… quelle joie de napper sa pomme de terre d’une tranche dégoulinante et odorante à souhait et de se disputer de la charcuterie entre amis…  Non, vraiment, j’adooore ! Et le tout sans culpabilité parce que, après tout, on a dépensé plein de calories à braver le froid et sillonner le domaine skiable toute la journée !!

Dans un registre plus douloureux, le ski c’est aussi une succession de chutes et de fous rires parfois (je ne suis pas un monstre non plus, je sais rigoler discrètement quand le chuteur s’est fait mal). Quelques bosses, pas mal de bleus et des douleurs musculaires sont les aléas des emprunteurs de remontées mécaniques qui tapent dans les mollets et de lugeurs maladroits.

Il y a d’ailleurs aussi la luge ! Courses de luges avec les enfants. Problème : nous avons une seule luge biplace (biplace à condition de se contorsionner un peu et d’y aller avec la toute petite) et 3 pelles. C’est merveilleux une pelle : on peut glisser avec et s’en servir… ben de pelle pour rassembler la neige et éventuellement la balancer dans la tête de l’adversaire. Bonne tranche (de lard ? Ah non, pas là) de rigolade avec les enfants durant cette bataille de neige hyper rafraichissante. Mais pour en revenir à la luge-pelle, ça fait travailler les abdos. Une descente… deux… stop les enfants, maman souffre.

Ce n’est pas que souffrance la montagne. On peut également y trouver des activités plus zen. Pour ma grande, deux copines et moi, ce fut les Bains Saint Thomas à Fontpédrouse. L’eau y est naturellement chaude, très chaude même. Pour ne rien gâcher, nous avons un temps superbe. Lézarder le corps dans une eau à 40 degrés et la tête au soleil, ça n’a pas de prix… enfin si : 14.5 euros par personne (et pour 2.5€, ils te louent un maillot et une serviette des fois que tu n’aies pas prévu…) mais à ce prix-là, on a aussi accès au jacuzzi, sauna et hammams. C’est-y pas super ça ?

Et puis le ski, c’est aussi le ski. Et l’école de ski. Et surtout, la médaille. Tu payes les cours chers, tu t’embêtes à déposer ton petit à 9 heures pétantes et à le récupérer 2 heures après (oui, avant c’était 3 heures !!!! Grrrrrrr, Pffffff) Mais à la fin des 5 jours, gentil Dédé (ou Julien ,ou Anne… tous les animateurs ont un prénom différent) tend solennellement le Flocon à numéro 3, absolument ravie. Bon, t’oublies la cérémonie quand même, il lui donne la récompense hyper vite, je n’ai même pas eu le temps de faire une vidéo. Et après des « Ohhhh !! », et des « Wouahou !!! T’es une championne », ma chouchou arbore fièrement son petit objet métallique qu’il faut d’ailleurs absolument que je range avec les autres avant de le perdre.

Voilà. Les vacances d’hiver à la montagne c’est tout ça et plus. J’aurais aimé que ce soit aussi de la détente en terrasse, une balade en motoneige ou en chiens de traîneaux, une descente au flambeaux… une autre fois peut-être…

Episode 3: Hors-piste
Episode 3: Hors-piste
Episode 3: Hors-piste
Episode 3: Hors-piste

Publié dans voyage, sortie en famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article