Un bruit dans la nuit

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Noir absolu et calme mérité, les yeux clos et les pensées en liberté, je suis lovée sous ma couette, prête à sombrer dans les bras de Morphée. Mon moment préféré de la journée.

Quand un bruit, léger, rompt le silence de la maison somnolente. Une toux de rien, presque un murmure. À moins que ce soit autre chose : un râle, une plainte. Un pleur ?

Malgré mon amour du lit et ma flemme immense, je tends l'oreille. Prête à bondir. Mon cœur s’accélère, le sang pulse me tenant en alerte. Mi-maman, mi-louve. Quel est ce sourd son qui résonne en mon cœur ?

Et si un enfant était en train de pleurer ? Tous mes récepteurs se mettent en branle et mon cerveau mouline. La grande ? Le fiston ? La petite ? Je mets en marche mes super-pouvoirs, distinguant presque jusqu’au souffle régulier des enfants endormis (bon, ok, j’exagère un peu).

L’oreille acérée, je ne relâche l'attention que lorsque j'ai formellement identifié la source. Ce soir, il ne s'agit que d'une toux chez numéro 1. Ça peut attendre demain.

Mais il arrive que ce soit des pleurs, des sanglots parfois. Mon cœur fait alors un looping, l'adrénaline envahit tout mon corps et ignorant le mordant du froid carrelage et le sommeil qui était pourtant tout prêt à m’engloutir, je saute du lit, gravis l'escalier et me retrouve près de mon petit, toute à lui. Pour le consoler, comprendre, me rassurer. Je remonte la couette sur lui, l’embrasse et me retire, satisfaire d’avoir réagi et anxieuse à la fois que ça lui reprenne.

Puis je redescends, sentant tout à coup la fraicheur de la nuit, tremblotant, les bras essayant vainement de couvrir la plus grande surface possible de mon corps. Je retrouve ma chambre, mon lit, ma couette, le repos. Et je m’abandonne à nouveau…

… //  …

Vous avez entendu ? Qu’était-ce ? Un râle, un pleur… ??

 

Publié dans mon quotidien de maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article