Je ne peux pas tout vous dire

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Une amie m’a très récemment dit « quand on lit ton blog, on a l’impression de voir la famille parfaite ». Ce à quoi j’ai répondu qu’elle ne m’avait pas bien lu car je raconte régulièrement mes souffrances de maman, mes colères, ma vie. « Oui, mais ça finit toujours par « mais on les aime » ». Effectivement, je nuance mes propos avec un peu d’amour quand je raconte la vérité crue. Et effectivement, on les aime sans quoi on ne supporterait pas le millième de ce qu’ils nous font vivre, non ?

C’est pourtant vrai que j’écris plus facilement sur la super activité familiale du week-end et que j’affiche des photos de sourires. Parce que j’ai envie de partager ces instants et parce que je ne peux pas tout dire. Non, je ne PEUX pas.

Il y aurait pourtant tellement à figer à l’écran et ça me ferait aussi sûrement un bien salvateur de me livrer honnêtement, totalement. Car il n’y a pas une semaine où je ne m’énerve pas 2 ou 3 ou 4 fois, parfois plus. Cela peut arriver tous les jours même !

C’est ainsi qu’hier et ce soir, j’ai crié, râlé, grondé, crisé. Un enfant m’a mise en colère, 2 enfants en subissent les dommages collatéraux et moi je sers les dents. Et j’avance, chancelante mais toujours debout. Et c’est d’autant plus difficile qu’en ce moment, j’encaisse pour deux. Je garde pour moi certaines scènes, certains mots, certaines souffrances pour ne pas envenimer la situation entre le père et l’enfant.

Mais je ne peux pas tout vous raconter. Je n’en ai pas le droit parce que ça pourrait porter préjudice à mes enfants. Je me dois de taire une partie de ma vie de maman qui pourrait pourtant en rassurer d’autres parce que ma mission est de les protéger.

Et non, ma famille n’est pas parfaite. Pas du tout. Elle est comme des morceaux non assortis que je m’efforce de maintenir assemblés entre mes mains. Et à chaque pas, je dois réajuster pour ne pas perdre un morceau en route.

Je ne triche pas, je ne mens pas, j’essaie juste de tout concilier sans perdre de vue l’important. Pas facile.

#mamanavanttout #pasfaciledetremaman

Je ne peux pas tout vous dire

Publié dans mon quotidien de maman

Commenter cet article

Picou 21/06/2017 15:49

C'est le risque avec les blogs, et encore plus les réseaux sociaux - à force de mettre en avant le positif, les lecteurs finissent par voir une version idéalisée, et fantasmer ou culpabiliser sur la pseudo vie parfaite qu'ils voient. Il est important de garder un peu de recul - du pas beau, il y en a chez tout le monde, c'est juste qu'on ne le montre pas toujours!

Raphaëlle Hosteins 02/07/2017 21:48

Vaste sujet notamment pour nos enfants: ne pas croire en bloc ce que l'on voit sur internet!