Tu vivras ta vie... sans aucun souci...

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Un peu gluant...mais appétissant. Ou plutôt, un peu engluant...mais intéressant. C'est du moins l'opinion que j'ai de la philosophie. Cette matière scolaire qui pose des questions auxquelles il est interdit de répondre. Ou du moins, les réponses doivent apporter de la réflexion, tant et tant qu'elles soulèvent d'autres questionnements. Une histoire sans fin, le cycle de la vie. Bref, hakuna matata.

 

Pour ma part, ce fut une matière qui aura largement participé à mon orientation. Pensez donc! J'aime écrire, je suis plutôt littéraire (même si j'adorais aussi les maths et que j'étais très douée avec les chiffres. Je suis binaire en fait) et quand j'ai découvert le coefficient de la philo en section littéraire!!! 😳😱

Et bien j'ai fui (Faut-il fuir devant l'adversité ou flirter avec le danger pour se sentir libre?) et j'ai décidé d'intégrer la très complète section Economique et Sociale, celle où on trouve les non-littéraires et non-scientifiques.

 

Et c'est ainsi que la philosophie ne comptât que coef 4 (ah oui, quand même). J'ai tout donné, j'ai transpiré Platon, griffoné Descartes, invoqué Nietzsche et je suis sortie triomphante (mais réaliste) de l'épreuve. Et à la question non philosophique "Alors?", j'ai répondu un magistral "Je suis contente mais ça veut rien dire". Visionnaire. (Peut-on triompher sans passion?)

J'ai donc écopé d'un très beau 5. Sur 20, oui, évidemment. (Le jugement de l'homme est-il digne de l'humanité?)

 

Bon, la philo c'est costaud. Mais surtout, c'est corrigé par des humains tout plein de sentiments, ressentis, ressentiments et qui ne penseront pas tous pareils et donc ne noteront pas tous de la même façon. Ou alors j'étais juste nulle. Possible. (L’homme s’accomplit-il dans le travail ? Et la femme ? )

 

J'ai un avis sur la place de la philosophie au lycée et je ne vais pas me gêner pour vous la donner (je vous rappelle les règles de mon blog : je fais ce que je veux !!!).

Le Philosophie, avec un grand pet (oh Raphaëlle! Tu manques pas d'air avec tes blagues puantes! … Sorry) est riche en ce qu’elle pousse chacun à réfléchir, à nuancer, argumenter, à se questionner sur tout, sur rien. Non, franchement j’aime le principe et j’aime philosopher au fond. Mais en surface, je vis. Et pour moi, c’est une excellente chose que d’aborder la philosophie au lycée auprès d’adolescents qui se posent déjà tellement de question sur l’existence (Est-ce qu’il y aura des frites au self ce midi ? Pourquoi j’ai pas choisi mon jeans slim ce matin ? Est-ce qu’il va me regarder ?)

Oui, c’est une discipline intéressante mais faut-il la noter au baccalauréat ? A-t-on le temps d’appréhender la philosophie en une année scolaire (quand certains ont passé leur vie à se poser des questions sans apporter de vraie réponse ?).

 

Je répète et signe : la philosophie, oui. Mais au bac, pas d’ac. (Peut-on se libérer de sa culture ? Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ?)

 

En tout cas, la philo, c’est terminé pour cette année. Du coup, j’arrête de vous saouler avec des sujets (des vrais et des faux soit dit en passant) mais je vous jure, c'est très amusant d'inventer des sujets de philo. Inutile, puérile, mais amusant (Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher?)

#bacdephilosophie #philosophie #hakunamatata



 

 

Tu vivras ta vie... sans aucun souci...

Publié dans réflexion(s)

Commenter cet article

Picou 15/06/2017 22:59

A qui le dis-tu! Moi j'ai persévéré en littéraire..coeff 8 je crois, le tout pour une pareil qu'on a à peine fait quelques mois...j'ai eu assez de chance pour m'en tirer avec un 13 qui m'a bien aidé mais c'est tellement aléatoire pour un si gros coeff! Je suis assez d'accord avec ton point de vue, la philo (mais sans Philippe...oui, on a la culture qu'on peut, hein) c'est super (surtout en fin de soirée bien arrosée) mais peut être pas avec un poids aussi lourd!

Raphaëlle Hosteins 17/06/2017 12:57

13!!!! Respect!!! Hmmmmmm.... ça donne à réfléchir