De toutes les couleurs

Publié le par Raphaëlle Hosteins

2 expériences, 2 couleurs, 2 chocs.

La dernière fois que je suis allée chez la coiffeuse (pas d’hommes dans le salon, il n’y a pas là de sexisme), j’ai demandé une couleur pour cacher mes cheveux blancs. Vieillesse oblige. Et la voilà qui prépare son mélange après avoir jeté un œil sur ma fiche. Je suis confiante, je n’avais pas été déçue la fois précédente.

C’est après être passée entre les mains expertes et avoir été brushée qu’elle me dit : « c’est joli hein ?! ». Evidemment, on ne dit pas non à une coiffeuse, par politesse ou par timidité. Mais quand même, moi j’ai pas trouvé le résultat exultant et j’ai répondu : « c’est orange quand même ». « Orange ???? Ooooooraaaaannggee !!!! » J’exagère, elle n’a pas insisté autant mais elle a dû ressentir ma remarque comme une attaque. « Ah non, c’est pas orange, c’est cuivré ». Mouais. Bon, passons. De toute façon, c’est fait.

Et les semaines ont passé et au lieu d’essuyer des réflexions sur mes magnifiques cheveux neige, j’ai eu droit à des blagues sur ma chevelure feue. Pas grave, j’assume. C’était portable.

Et aujourd’hui, j’ai remis ça. Dans un autre salon histoire d’essayer. « Qu’est-ce qu’on vous fait madame ? ». Et me voilà qui explique que je ne veux plus de ces reflets orange – « ah mais c’est pas orange, c’est cuivré ! »- que je veux revenir sur une teinte plus naturelle mais pas foncée. J’ai le droit à tout plein d’explications : « une couleur n’en remplace pas une autre », « vous aurez toujours des reflets cuivrés mais estompés », « on va partir sur une base 6 ». Ok.

Après une analyse poussée de mon teint cheveuleresque (on écarte des mèches et on voit), j’apprends qu’il me faut plutôt du 5, un blond foncé. Ok. Je suis pas chiante.

C’est après être passée entre les mains expertes (ou pas, parce que la copine qui donne un coup de main avait la main lourde sur la coloration mais c’est peut-être parce que mon cheveu « absorbe beaucoooooup ! ») et avoir été brushée que je lui dis : « C’est foncé quand même ! », « Ah mais ça va éclaircir et puis on est à contre-jour et puis on verra moins vos racines… ».

Bon, je vous laisse juger par vous-même !

De toutes les couleurs
De toutes les couleurs
De toutes les couleurs
De toutes les couleurs

Publié dans mon quotidien de maman

Commenter cet article