Ne partageons pas tout

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Voilà pourquoi je ne signe pas de pétitions et je ne partage rien sur les réseaux sociaux: la plupart des informations sont fausses ou exagérées ou incomplètes...

 

On est en plein en cœur du problème avec la catastrophe Irma. Les rumeurs les plus folles ont circulé et ont été partagées, relayées... puis démenties. Des cadavres par milliers ou des détenus en liberté ! On joue sur l'émotion et la peur pour faire du buzz. 

Toujours cette course à la notoriété qui rend stupide et amoral. À moins que ce ne soit les gens stupides et amoraux qui se lancent dans cette compétition. Pourquoi? Il faut être peu scrupuleux pour manipuler autrui de la sorte. 

 

Je ne détiens pas la vérité mais je me méfie et l'avenir me donne souvent raison. Je me désole cependant que tant de monde continue à croire sans réserve. La naïveté est parfois nocive quand elle permet aux fourbes de poursuivre leurs œuvres. C'est notamment le cas de ces comptes Facebook qui utilisent des photos d'enfants malades ou de personnes mutilées en prétendant qu'il s'agit d'eux-mêmes ou de leurs proches et qui demandent un "amen" ou un "j'aime". Et les "amen" se suivent en réponse à cette attaque cynique et ridicule : " si tu passes devant cette photo sans mettre un j'aime c'est que tu n'as pas de cœur". Arggggghhhhhh!!!!! Ça m'insupporte!!

 

Ne croyez pas tout, ne succombez pas et ne partagez pas à moins d'être certain de la véracité de l'information (ce qui n'est pas évident, j'en conviens). N'aidez pas ces moins que rien à prospérer. Faisons preuve de discernement!!

 

Bon, c'était mon coup de gueule. Ça faisait un moment que ça me démangeait. Et j'ai beau signaler ces comptes, ils continuent d'exister!! Mais n'allez pas croire que je suis anti-réseau social hein! 2 articles d'affilée sur le sujet, c'est du hasard, j'vous jure!!!

 

https://www.facebook.com/mimaman.mimoi/

#discernement #ilnefautpascroiretoutcequonvoit

Ne partageons pas tout

Publié dans réflexion(s), R du temps

Commenter cet article