Une rentrée de plus...

Publié le par Raphaëlle Hosteins

C’est l’événement du moment pour un très grand nombre de familles : la rentrée scolaire.

Comme chaque année, on voir fleurir des photos d’enfant habillés et coiffés comme pour un mariage et qui sourient à l’extérieur. Mais à l’intérieur, certains stressent, pleurent et la plupart regrettent déjà les vacances. Heureusement, la majorité des écoliers est au moins ravie de retrouver les copains.

Quant aux parents… S’ils sont contents de ramener leurs petits monstres à l’école en se disant que pendant plusieurs heures, c’est aux autres de gérer, ils sont néanmoins angoissés à l’aube de ces 10 mois de galère : les trajets, les devoirs, les levers… Ben moi ça m’angoisse…

Pour ma part, je ne me sens pas franchement prête à repartir dans la folie de l’année scolaire. D’habitude, je ne réfléchis pas (no comment) et j’y vais, tête baissée. Je me prépare au combat et j’enfourche ma monture pour chevaucher le quotidien et ses mille tracas. Et en avant Guingamp ! Mais cette année…

J’ai fait ce que j’avais à faire comme toute maman qui se respecte. Les inscriptions aux activités sportives sont validées, les cartables bouclés, le tableau des punitions potentielles affiché sur le frigo (oui, je vous jure !! On a innové cette année…). Mais moi je ne suis définitivement pas prête.

Je relativise, il le faut : j’ai 2 enfants sur 3 qui sont grands et qui sont en partie autonomes. C’est déjà énorme, je sais ! Même si vous connaissez le merveilleux adage : petit, petits problèmes ; grand, grands problèmes. Pas très recherché mais assez vrai. Il y a plus de manutention pour les plus jeunes mais les soucis sont plus petits. Et puis j’ai la chance d’avoir des beaux-parents présents qui gèrent la sortie du mercredi : une corvée en moins. N’empêche…

Bref, je suis allée à l’école à reculons ce matin et le ciel pleurait avec moi. Ma puce en revanche était excitée, quoique moins que certains de ses copains. Elle a été mignonne, elle est restée à côté de moi jusqu’à ce que la maîtresse leur demande de se ranger. Et puis je l’ai quittée, mais c’est moi qui me sentais abandonnée.

Demain, c’est au tour des grands. Snif. Vivement le mois de juin !!!!!

Publié dans mon quotidien de maman

Commenter cet article