Jump! Jump!

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Qu’est-ce qu’on fait un samedi pluvieux pour occuper les enfants et les parents ? On se trouve une activité en intérieur. Et pourquoi pas sauter comme des foufous sur des trampolines ?

Chéri propose qu’on aille tous les 5 au Trampoline Park à Bordeaux. Je me dis immédiatement que les enfants vont adorer et chéri aussi mais je me demande si c’est une bonne idée que je soumette mon périnée à tant de stress. Oui, car je tiens à révéler au monde cette information essentielle : une femme qui a accouché par voie basse a torturé son corps qui sait le lui rappeler en certaines occasions bondissantes. Malgré une rééducation des plus sérieuses, le périnée est fragile.

Bref, je me dis aussi que c’est une superbe occasion de prendre du bon temps en famille et j’accepte. Nous réservons un créneau sur internet : 12h à 13h. Et je vous assure que 1 heure c’est suffisant, à moins d’avoir des gènes de kangourou. Et on n’oublie de payer les chaussettes spéciales antidérapantes et obligatoires de 2 euros la paire (remarque, les chaussettes en grande surface ne sont pas moins chères… mais elles servent plus souvent).

Je ne vous cache pas que c’est un budget conséquent surtout à 5 : 8 euros pour les moins de 7 ans (tout juste pour nous puisqu’elle les aura dans 26 jours mais ils ne nous ont pas demandé de justificatif) et 12 euros pour les autres + les chaussettes soit 66 euros pour 1 heure de plaisir. La plupart des parents cependant ne sautent pas et se contentent de surveiller et prendre des photos. A vrai dire, il n’y avait que 4 adultes sauteurs et j’étais la seule maman (fierté mal placée ;-p) .

L’organisation est bonne : on nous remet une étiquette à coller sur le t-shirt et sur laquelle est écrit en gros l’heure de fin. Et on nous dirige vers les petits casiers à code pour y déposer nos effets et nos chaussures. Une fois les chaussettes enfilées, on rejoint un employé sympathique qui nous échauffe (chevilles, genoux, hanches…) dans la bonne humeur et nous donne les instructions de sécurité. Et c’est parti !

Enfin, avant de commencer je passe par la case toilettes que je visiterai bien 4 ou 5 fois durant l’heure. Et on y va. Les enfants rebondissent déjà comme des ballons de handball en coupe du monde. Chéri aussi. Je suis un peu plus hésitante. J’ai toujours peur de me tordre une cheville ou de me bloquer le dos. Et puis je prends un peu confiance.

Après les trampolines tous simples, nous nous rendons dans la partie réservée aux sauts. La surface de réception est pleine de cubes de mousses qui amortissent parfaitement les chutes. Mes 4 amours m’encouragent à y tenter un salto avant. J’ai bien envie mais la prudence (ou la peur) me freine. Je visualise la pirouette et cède finalement. Je me lance et hop ! Ça ressemble plus à une galipette mais l’honneur est sauf. Et le plus difficile étant toujours la première fois, j’y retourne avec un peu plus de hauteur.

Au bout d’une heure, tout le monde est HS mais ravi. On ressort avec le sourire et même des mercis de nos chers petits reconnaissants. Et pour le coup, on se remercie aussi d’avoir passé un si bon moment ! Et en plus d’avoir la paix après: ils sont épuisés.

Jump! Jump!
Jump! Jump!
Jump! Jump!

Publié dans sortie en famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article