Une activité bien à elle pour une maman épanouie

Publié le par Raphaëlle Hosteins

 

Je crois qu'il est nécessaire que chacun ait son activité à soi, son petit monde. Et pour une maman, une activité sans enfants et sportive qui plus est, est de nature à lui maintenir le moral à flot (et c’est pas du luxe !). Je ne peux que vous conseiller de vous trouver celle qui vous fera plaisir, qui vous fera sentir bien.

 

Pour moi c'est le hand. Au cas où vous habiteriez une grotte et que vous ne m'ayez jamais lue, je vous rappelle que le handball (à prononcer avec un a pas un o!!!) est le meilleur sport du monde. Et qu'en plus, les français sont les meilleurs du monde. Donc moi je joue au hand. En compétition (enfin là, la compétition et moi sommes en froid, en mode "c'est compliqué") et en loisir. 

 

Le loisir, c'est comme du hand mais la rigolade en plus. Des équipes mixtes et tous âges confondus, de la bonne humeur, un entraînement par semaine le soir (parfois davantage) et quelques apéros. Un combo gagnant dans ce monde morose. Et accessible même aux débutants. Dans mon club, la seule condition pour intégrer notre fabuleuse équipe est d'avoir de l'humour. 

 

Évidemment, je vous entends venir : facile avec des enfants (un peu) grands ! Mais comment faire quand on a des tout petits ?

J'ai commencé le loisir en 2006. Numéro 1 avait 3 ans et numéro 2 en avait 1. Et vous savez que je suis seule la semaine, chéri étant en déplacement. J'ai cependant la chance d'avoir pu compter sur mon père et mon beau-père, une semaine chacun. Puis j'ai dû faire autrement. J'ai pris une baby-sitter qui m'a coûté de l'argent et ne m'autorisait pas une grande liberté. Mais j'ai tenu bon parce que ça me faisait du bien. Ma soupape. 

Aujourd’hui, je suis plus libre et j’en profite. Et mes enfants apprécient aussi je suppose car ils me posent régulièrement la question : « tu vas au hand ce soir ? » et ils sont déçus les rares fois où je dis non !

 

Je vous le dis : il ne faut pas abandonner devant les quelques difficultés ou face à l’absence de volonté parce que, à 20 heures, une fois les enfants couchés, on a évidemment plus utile à faire (une lessive… flûte, faut que je sorte la mienne de la machine !) ou mieux (du genre enfiler un gros pyjama, caler les chaussettes par-dessus, se noyer dans la couette et regarder la télé en bavant ou lire un bon roman, de ceux qui nous font oublier qu’on a encore une machine à étendre !!). et sortir à nouveau, parfois dans le froid, demande un effort quasi surmaman (c’est comme surhumain mais encore plus fort). Pourtant, on ne regrette pas, je vous jure !

 

Alors, puisque nous sommes à l’aube d’une nouvelle année et que c’est le moment rêvé pour formuler des résolutions, je ne peux que vous exhorter à vous choisir l’activité qui vous fera du bien au corps et au moral. Vous réfléchissez, vous discutez autour de vous, vous vous renseignez sur internet et puis vous allez à la rencontre des clubs et des pratiquants. Comme ça, si vous ne voulez pas intégrer un groupe en cours de saison (ce qui est cependant possible en général), vous serez au moins prête pour septembre !

Une activité bien à elle pour une maman épanouie
Une activité bien à elle pour une maman épanouie
Une activité bien à elle pour une maman épanouie
Une activité bien à elle pour une maman épanouie
Une activité bien à elle pour une maman épanouie
Rendez-vous sur Hellocoton !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article