En toute sincérité

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Dans la vie, sur mon blog, au travail… je suis moi. Définitivement moi, même quand cela peut poser problème. Je ne triche pas aux jeux, je ne triche pas dans la vie non plus et j’ai d’ailleurs bien du mal avec ceux qui mentent, exagèrent, enjolivent…

Lors des jurys (et j’en ai subi quelques-uns ces derniers mois), on me demande régulièrement quel est mon principal défaut et ma qualité essentielle. Pour le défaut, je réponds systématiquement que je suis sensible. Je le suis. Certains sujets, dont l’échec infini de ma recherche de poste, me font monter les larmes aux yeux. Les critiques, si je me sens prise en défaut, me heurtent. J’ai besoin d’être aimée ou appréciée et le rejet me blesse profondément.

Ce défaut est toutefois une force en ce sens que je m’applique à faire les choses au mieux et de façon juste afin de ne pas déclencher de reproches. Je me trompe parfois, mais j’assume et j’essaie de réparer.

Quant à ma principale qualité, à l’inverse, elle me dessert. Car j’estime être vraie, sincère. Je ne triche pas. Je ne fais pas semblant. C’est pour moi un trait de caractère positif car il me permet de vivre en harmonie avec moi-même. Mais il ne cache pas mes faiblesses, ne transcende pas mes forces.

Je suis moi, toute nue. Bien-sûr, je m’attache à donner le meilleur mais sans oublier ce que je ressens, ce qui fait ma personne. Et ça ne plait visiblement pas toujours. Car je dis ce qui me dérange quand cela devient trop destructeur pour le garder pour moi seule ou quand il me semble juste de le faire. Et j’écris ce que je pense.

Pour ce qui est de mon bébé, mon cher blog, tout comme mon compte instagram d’ailleurs, ils reflètent ma personnalité. Des coups de gueule, de la poésie (du moins j’aime y croire), de l’humour. Ma vie pour de vrai (mais filtrée, naturellement) sans faux-semblant. Je ne sais pas gagner des lecteurs ou des followers car je ne me résous pas à publier ce que je ne suis pas.

Ainsi, je n’ai pas donné suite aux rares approches de partenaires parce que je ne veux pas parler de ci ou de ça sur mon blog juste pour gagner en visibilité. Je ne me laisserai convaincre que lorsque le sujet me correspondra. Et je ne m’abonne qu’aux comptes qui me plaisent, tant pis si ça fait fuir ceux qui ne me « suivaient » que pour que je leur rende la politesse. Nombre de comptes Instagram par exemple ne recherchent que la notoriété pour la notoriété, sans ni donner ni recevoir la sincérité pourtant si précieuse.

D’agir de la sorte, je me ferme des portes, je réduis le champ des possibles. Et c’est à tous petits pas que je progresse. Mais je vis en paix avec moi-même et ça me permet d’avancer sereine. Tant pis. Tant mieux.

 

En toute sincérité
Rendez-vous sur Hellocoton !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article