Le père Noël... il existe pas!?

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Méribel, février 2018. Sûrement parce qu'on est entouré de neige et qu'on a la truffe fraîche, voilà numéro 3 (7 ans) qui s'interroge et nous interroge sur l'existence de père Noël. 

Elle nous raconte qu’elle sait comment le père Noël réussit à distribuer les cadeaux à tous les enfants la même nuit. C’est parce que les rennes sont très très rapides, c’est une copine qui le lui a dit. Et moi de renchérir que, évidemment, ils sont magiques, comme le père Noël.

 

Mais ce n’était qu’une introduction pour plonger plus loin dans le débat. « C’est pas sûr qu’il existe le père Noël quand même ». Ah bon ? Pourquoi tu dis ça ? « Ben la magie, ça existe pas hein ! » …. « Ou alors c'est vous. Vous souriez !!! »

 

Mince alors, notre sourire nous aurait trahi ? Où était-il juste temps pour elle d’admettre la vérité et de l’accepter ?

 

Durant ce moment de partage, nous lui posons la question. Et toi ? Qu'en penses-tu ?

« Je sais pas. Mais vous, vous savez. »

On biaise avec amusement pour qu'elle poursuive sa réflexion. Les grands jouent le jeu.

« Mais je sais que c'est vous! ». Elle sourit.

 

Et je rebondis sur ce que j'ai pu lire sur certains blogs il y a quelques semaines. Certains parents souhaitent ne pas mentir à leurs enfants et pensent que le mensonge est nocif et que les enfants leur en voudront. Et même qu'ils vivront comme un choc et une trahison la révélation.

Ça peut arriver, bien-sûr, si une personne indélicate lâche le morceau à l’âge où les rêves sont solides.

 

Mais ma petite vient de me conforter dans mon idée que ce mensonge-là est juste un conte joli qui sème des étoiles dans les yeux de nos amours et leur enseigne le rêve et l'imagination. Une fable, telle une transmission orale de générations en générations, qui excite tout autant les grands que les petits. Les adultes se réjouissent de la joie naïve des enfants (et j’en veux pour preuve que le charme se perd quand plus aucun enfant n’y croit) et les enfants plus grands prennent plaisir à être de la confidence.

 

Et quand ils se sentent prêts, nos petits prêtent l’oreille aux copains et font leur propre analyse, sans rancœur, sans peine. Et ils franchissent une étape, deviennent des grands qui partagent LE secret et doivent à leur tour faire perdurer la magie auprès des plus jeunes.

 

Comme je m’en doutais, nous avons vécu le dernier noël « magique ». Ma petite ne croit plus au père Noël. Une page se tourne. Les enfants grandissent et nous vieillissons. Ainsi va la vie !

 

Le père Noël... il existe pas!?

Publié dans mon quotidien de maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zaza 07/03/2018 14:32

Ah, Noël, c’est vraiment une période magique. Même lorsque les enfants savent qu'il n'existe pas, on a quand même envie de croire que le Père Noël va passer dans toutes les maisons en une seule nuit pour tout distribuer. :-)

Raphaëlle Hosteins 10/03/2018 19:00

Nous restons des enfants qui veulent croire en la magie, c'est vrai!