La Burdicolor...

Publié le par Raphaëlle Hosteins

J’ai maintenant à mon actif quelques courses d’obstacles : frappadingue, adren’addict et somad. Plus ou moins longues et plus ou moins difficiles. Toutes cependant caractérisées par une bonne ambiance générale, de l’entraide, des sourires…

Ce samedi, j’ai essayé autre chose : la Burdicolor. J’avoue que la distance annoncée de 5 kilomètres m’a laissé présager une frustration. Et puis finalement… Je déconseille cependant cet événement à ceux qui veulent se dépasser physiquement ou battre un record. C’est totalement hors sujet.

En revanche, je le conseille lourdement à ceux qui veulent passer un moment fun en bougeant un peu. La course est tout public, il y avait d’ailleurs beaucoup d’enfants. Tout le monde peut s’y essayer, notamment ceux qui ne courent absolument jamais même derrière un bus un jour d’entretien d’embauche. Pour notre part, nous étions 5 dont une amie blessée qui a cependant couru un peu et marché le reste du temps. Nous nous relayions auprès d’elle et nous partions de temps en temps pour un petit footing plus rythmé dans un sens puis dans l’autre pour retrouver le reste du groupe.

A chaque kilomètre, nous passons sous une arche de ballons colorés et nous recevons de la poudre de cette même couleur : rose, bleu, jaune et vert puis un petit passage dans la mousse. Les participants s’encouragent ou reprennent les chansons des camarades de courses. Les photographes amateurs se régalent (dont moi vous vous en doutez). L’ambiance est bon enfant, les sourires se révèlent sous les visages arc-en-ciel.

Mais le gros du plaisir se déroule à la fin. Sur la scène, l’animateur et le DJ font monter l’ambiance à coups de phrases de motivation hurlées dans le micro et de musique très rythmées. Les coureurs se rassemblent, s’accroupissent, se relèvent lentement et jettent la poudre de toutes les couleurs. C’est très beau et très gai. Et quand, comme samedi, le soleil et un petit vent s’associent pour disperser les couleurs, c’est juste magnifique.

Nous y sommes retournés 4 fois histoire de bien sniffer et manger du violet et du jaune. En sautant et dansant sur place, à l’image d’une rave… Un peu comme dans une bulle, emportés par le moment.

Le plaisir de ce genre d’activités est partout : dans la préparation, l’instant, l’après, les photos et les vidéos… Et pour tout dire, j’ai adoré !!!!!!! Un petit barbecue pour débriefer, à la cool, sans pression a rendu la journée unique. C’est quand la prochaine ???

La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
La Burdicolor...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article