Pilarsky au B11... touché

Publié le par Raphaëlle Hosteins

2 semaines sans enfants et voilà que tu perds 15/20 ans !

Chéri et moi, du haut de nos 20 ans, avons décidé de profiter de cette liberté. Parce que, même si on peut sortir assez facilement maintenant que les enfants sont assez grands pour se garder seuls, on n’a pas la même spontanéité au quotidien.

C’est donc avec plaisir que j’ai accepté la proposition de chéri de nous rendre au B11 pour le concert de David Pilarsky.

Le B11 est un établissement à Mérignac, au milieu de la zone commerciale. Pas très glamour mais il est facile de s’y garer. En revanche, c’est loin de Bordeaux et des boîtes de nuit…

Les tapas et les mojitos sont bons (à mon goût) mais les tarifs ne sont pas avantageux. Cela s’explique facilement : les concerts sont gratuits.

En effet, l’endroit est grand avec une partie restaurant, des mange-debout, une piste de danse, des comptoirs et une scène qui accueille des artistes aux différents styles musicaux. Et pour rémunérer l’artiste, tu payes ton verre plus cher, et la note de ton plat est un peu salée…

L’artiste se produit à partir de 21 heures et l’ambiance et le monde n’arrivent pas avant.

 

Pour ce qui est du chanteur, David Pilarsky, il s’agit d’un artiste local, un girondin, un gars du coin. Quelques reprises (Manureva, Sans contrefaçon…) et des œuvres originales plutôt rock ont ravi mes conduits auditifs. Le public est hétéroclite. Certains connaissent toutes les chansons par cœur !

Et lui-même est agréable à écouter et à voir. Il est généreux et vivant. Ses musiciens sont bons (en tout cas pour moi mais j’avoue que je ne suis certainement pas une référence en matière musicale).

Bref, un artiste humain et accessible. Et j’ai passé une excellente soirée ! D’ailleurs, j’ai décidé de consommer local et je me suis donc offert les 2 albums ! Comme ça, au prochain concert, je pourrai chanter J

 

PS : Un concert, comme tout autre événement d’ailleurs, est une formidable occasion d’observer les gens. Et dans ce public, je me suis régalée ! Quel plaisir notamment de voir cette femme en fauteuil roulant danser et tournoyer ! Ou ces couples faisant une démonstration de rock, le sourire aux lèvres. Il y avait également cette femme dont le plaisir n’égalait que son absence de rythme. Puis cet homme, au demeurant assez souple, qui semblait évoluer dans un monde parallèle, totalement allumé et qui a provoqué une crise de fou rire chez nos voisines de table ! Et celle-ci enfin qui a passé 10 ou 15 minutes en Facebook live en se filmant elle-même !

En voici quelques images…

Pilarsky au B11... touché
Pilarsky au B11... touché
Pilarsky au B11... touché
Pilarsky au B11... touché
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article