Couchers de soleil...

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Pour lui, un moment romantique ou son souvenir. Cet instant où il a choisi d’être vulnérable pour admirer son sourire et sentir le poids de sa tête sur son épaule. Où seuls comptaient l’un et l’autre loin des obligations et des préjugés.
Pour eux, cette évidence quand la nuit s’impose. Plus de faux-semblants, c’est le temps d’être vrais et légers. Où l’on peut oublier qu’on est si souvent contraint. 
Pour d’autres, la nostalgie s’impose peut-être. C’est une fin. La lumière laisse place aux heures sombres. Un symbole de lutte vaine.
Pour moi, c’est de la beauté à l’état brut. De l’amour. Mes yeux s’ouvrent si grand pour amasser un maximum et mes lèvres, malgré moi, esquissent un sourire. Ce sont des souvenirs, des promesses et l’instant présent, magique, incroyable. C’est un cadeau inestimable que je reçois presque chaque jour, au détour d’un trajet ou en contemplation depuis mon jardin, une fenêtre, un canyon...

Je pourrais me faire chasseuse de couchers de soleil comme d’autres traquent les ouragans. Par plaisir. Car je ressens toujours une émotion quand le soleil rougeoyant se cache derrière des fibres de nuages. Quand le ciel rosit et que la lumière se fait chaude. 
Je les aime et ils m’emportent. 

Puissent mes photos vous transporter un peu...

Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Couchers de soleil...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article