Jour de rentrée

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Un lundi  de rentrée

8h20. J’accompagne numéro 3 à l’école. J’attends avec elle que le portail s’ouvre, au milieu de dizaines de parents et d’enfants plus ou moins enjoués. Ce n’est pas ma partie préférée : je suis presque totalement associable, pas du tout à l’aise dans cet exercice.

Quand le portail s’ouvre, tout le monde s’engouffre. Nous suivons le mouvement et nous partons à la recherche de sa classe. Pas ici, pas là, celle-ci non plus. Voilà ! Ma chouchou !! J’ai trouvé !!

Nous observons la liste. Je me réjouis de ne pas y voir certains noms et nous sommes contentes d’en découvrir d’autres. Numéro 3 semble détendue. Elle va et vient au milieu de ses camarades, à la cool. Et elle revient vers moi : « Maman, tu peux partir tu sais ! » Ok. Je pars.

9h-16h : un petit intermède travail au cœur de cette journée de maman. Rien de tel que des préoccupations professionnelles pour te faire oublier les tracas du quotidien.

17h. Bonjour numéro 1 ! Ça s’est bien passé ? « Je suis avec Pote C et mon emploi du temps est cool ». Bon, c’est l’essentiel.

« Maman, il y a ça à remplir ». Oui, numéro 3, donne. Pffff, j’en ai pas assez rempli des documents à l’inscription ??? Je commence, je terminerai plus tard. Allez numéro 2, on y va !

 

18h. j’accompagne numéro 2 à l’internat. Nous sommes accueillis avec le sourire et de nouvelles règles : pas de smartphone DU TOUT et vouvoiement de rigueur. Pour le smartphone, nous avions été avisés mais nous n’imaginions pas une interdiction totale pour les internes. Ils devront faire sans ou alors avec un téléphone à touches pendant la demi-heure autorisée. Quant au vouvoiement, il s’agit de ne plus tutoyer les adultes et il semble qu’eux non plus, même les surveillants de l’internant, ne pourront plus tutoyer les élèves.

Mon cœur de maman, tout fragile, a trouvé ces règles un peu… disons, excessives. Je sais que mon petit n’en mourra pas mais franchement, nous ne sommes plus dans les années 50 ni à l’armée ! Ce sont des enfants encrés dans leur temps qui ne comprennent pas bien ce règlement. A moins que ce ne soit moi qui ai du mal à l’accepter. Bon, on fera avec, évidemment. Pas question de se rebeller alors que, au contraire, mon numéro 2 doit se faire oublier.

Puis nous partons à la recherche d’une chambre qui puisse accueillir l’ado et ses potes. Après avoir déambulés un moment, je repère LA chambre. Ils l’investissent et c’est déjà le joyeux bordel. Ils sont heureux de se retrouver et moi un peu inquiète. Mais numéro 2 me rassure : « t’inquiète pas maman ». Ben si. Et c’est après l’avoir vu faire son lit que je redescends avec lui jusqu’à la salle de réunion. Parents non conviés. Je lui dis aurevoir. « T’inquiète pas maman ». Ben si, forcément. Mais je prendrai sur moi, comme toujours.

 

19h. Retour à la maison. Je me pose un instant pour terminer de remplir ce p*** de document de m***. Et c’est définitivement le truc qui m’aura agacé après une journée bien remplie. Fiche de renseignements !!!! Fiche sanitaire !!! Non mais c’est quoi ce délire ??? Mais pourquooooiiiiiiiiiii. Pourquoi faut-il sans cesse refaire ce que tu as déjà fait ? Toutes les hypothèses sont possibles… Vous en pensez quoi ?

Fin de cette journée de rentrée qui ressemble à d’autres tout en étant spéciale. Ai-je hâte de ne plus connaître ça ? Non en fait, je ne suis pas pressée.

Publié dans mon quotidien de maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article