Meghan et Kate (mamans princesses)

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Je navigue en mère pénarde sur la grande marre des co*** (oups), je surfe donc tranquillement sur le web et je vois une puis deux (et il y doit y en avoir tellement d’autres !) vidéos où sont décortiqués les comportements maternels de Meghan et Kate. Ouais, Meghan et Kate. J’en parle comme si on était copines, comme si j’étais autorisée à la familiarité. C’est sûrement ce que ressentent ces gentils individus qui les critiquent !


Et ces procès virtuels m’ont agacée. Ça a immédiatement fait écho d’ailleurs à la récente story d’une blogueuse qui se plaignait de ces mamans moralisatrices convaincues de détenir LA vérité et qui donnent des leçons même si tu n’en demandes pas. Surtout si tu n’en demandes pas car c’est déjà une preuve en soi que tu n’es pas une bonne maman si tu ne t’adresses pas aux doctorantes en maternité, hein !

J’ai moi-même déjà écrit un article dans cet esprit (que vous pouvez (re)découvrir ici ou pas car vous avez votre libre arbitre et que je vous l'ai déjà (re)proposé cet été
😊)

Mais qu’on laisse les mamans s’occuper comme elles l’entendent de leurs enfants ! Miiince !!! (oui, j’ai décidé d’être soft alors qu’en fait je voulais écrire un gros MEEERDE).

Il y a autant de façon d’éduquer et de prendre soin de son enfant qu’il y a, non pas de parents, mais d’enfants ! Car chaque enfant d’une même fratrie recevra une éducation différente. C’est ainsi. Le parent est différent ; l’époque, même à quelques petites années près, évolue ; l’enfant surtout n’est pas le même que celui d’avant.


Et qui sommes-nous, pauvres humains, pour juger l’autre ?
Qu’il s’agisse de personnes publiques ou d’anonymes, les autres ne nous doivent rien et nous n’avons aucun ascendant sur eux.
Évidemment, je ne parle pas ici de maltraitance car il est alors du devoir de chacun de la dénoncer (c’est une évidence, je te l’accorde chère lectrice (cher lecteur ?) mais il est parfois bon d’enfoncer le clou dans la planche vermoulue). Non, je vous parle d’une jeune maman qui apprend son rôle comme nous l’avons fait, nous aussi, en agissant au mieux. Une maman toute neuve qui aime son petit certainement plus que tout mais qui doit le faire sous les yeux du monde.

Et ces pauvres mamans, toutes princesses qu’elles soient, ont le droit d’éduquer ou de porter leurs enfants comme bon leur semble ! D’autant que les jugements se font à partir de photos ou de bribes de vie. Comment juger sur une vue partielle ? Dans quel intérêt ?

Tu vois, ça serait fort instructif pour ces personnes jugeantes de se livrer elles-mêmes à l’exercice. Qu’elles soient observées, que le moindre de leurs gestes soit analysé et que leur vie soit livrée en pâture à tous leurs collègues moralisateurs. Y en aurait-il une pour s’en sortir sans critique ? La perfection, surtout en matière de maternité, existe-t-elle ? Ou plutôt, croient-elle réellement être meilleures que les autres ?

Bon, une fois de plus, c’était mon petit coup de gueule. Il y en aura d’autres, soyons-en certains, car ce n’est pas demain que la race des trous d’cul (version canadienne) s’éteindra. Oh que non ! Voilà une espèce qui n’est pas menacée par la fonte des glaciers et qui ferait bien pourtant d’aller s’aérer le cerveau aux pôles, histoire de distinguer ce qui est important de ce qui est futile et nuisible. Mais bon, loin de moi l’intention de les juger !! Trop tard ? Tant pis.


 

Meghan et Kate (mamans princesses)

Vous m'excuserez pour la photo… J'imagine et je mets en scène avec les moyens du bord et surtout je me prends seule!!

Vous pouvez en voir un peu plus sur instagram….

Publié dans billets d'humeour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article