Pré-rentrée

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Les vacances sont terminées. C’est dimanche, le ciel est gris, il sanglote.

Ça fait une semaine que j’ai repris et tant mieux. Car tout reprendre en même temps, ce serait un trop grand choc, une épreuve. J’ai donc repris le travail et, chanceuse que je suis, il y en avait plein, du travail. Je suis donc retombée dedans comme si je n’en étais jamais sortie et je n’ai même pas eu le temps de me lamenter… (bon, un peu quand-même, pour la forme). Et puis, les enfants étaient à la maison : non seulement je n’avais pas à les conduire à droite ou à gauche mais en plus, j’ai (un tout petit peu) profité d’eux pour leur faire nettoyer le sol.  

Mais demain, c’est la presque vraie reprise. Enfin, j’ai de la chance (oui, il suffit de s’en persuader et de l’écrire plusieurs fois pour y croire. Je suis chanceuse. Vous l’êtes certainement aussi), car je ne reprends le sport qu’à moitié et numéro 1 ne retourne au judo que la semaine prochaine. Pour numéro 3, la reprise de cheerleading c'est déjà jeudi mais apparemment il n'y aura qu'une séance au lieu de 2. C'est toujours ça de gagné.

Le rythme va redevenir très soutenu mais pas encore à fond. Savourons cette échéance.

En attendant, nous sommes dimanche et comme si l’univers le savait, il nous a concocté un dimanche pluvieux, de ceux qui te persuadent que la rentrée est là, qu’on ne peut plus reculer.

Les fournitures sont prêtes. Les enfants aussi… Non. Ils ne le sont pas tout à fait. Moins que moi je crois. Mais comme moi, ils reprendront très vite les habitudes. Finalement, on est mouillé que lorsqu’on est dans l’eau. Et jusqu’à ce qu’on soit bien immergé, ben on est sec (séance philosophique offerte par Mimaman Mimoi. C’est cadeau).

Alors on occupe ce dimanche comme si avait déjà fait le deuil des vacances. On prépare les cartables et les valises. J’achève le repassage, je fais un gâteau pour sauver les dernières bananes abandonnées et je prépare même un bidon de lessive maison. Je me donne desairs de maman organisée (bonne résolution qui tombera dans l'oubli quand les premières feuilles tomberont de l'arbre). Je déambule dans la maison en essayant de ne rien oublier.

Et comme toute la famille, je suis partagée entre la dépression post-vacances et la volonté de démarrer une année avec vigueur et rigueur.

Version pessimiste : Plus que 11 mois avant les prochaines grandes vacances. 11 mois à courir partout, à courir après le temps et à en perdre pourtant, à rêver d’une pause tout en assumant le quotidien.

Version optimiste : nouvelle rentrée. Nous sommes rechargés à bloc, prêts à affronter le quotidien. Nous allons savourer chaque instant, apprécier les belles choses. Pour moi, nouvelle saison de hand et ses plaisirs et ses challenges et de nouveaux projets professionnels et autres. Pour chéri : renouveau au boulot et une échéance sportive (2ème semi-marathon en octobre). Pour numéro 1 : de nouveaux objectifs pour cette année scolaire qui se conclura par l’épreuve de bac de 1ère et un défi de taille avec la ceinture noire. Pour numéro 2 : le brevet en fin d’une année que l’on souhaite sereine et qu’il semble démarrer avec conviction. Et pour numéro 3 : s’épanouir à l’école et progresser au Cheerleading, ce sera déjà bien.

Nous avons tous nos défis à relever et la rentrée est le moment idéal pour prendre de bonnes résolutions et se convaincre qu’on va les tenir.  

 

Allez, c’est parti !!!

Pré-rentrée

Publié dans mon quotidien de maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article