Jolie ou polie

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Je suis en voiture, pressée de rentrer du travail (et de faire les mille corvées qui attendent les mamans). Malgré cet empressement, je me force à être une conductrice exemplaire, ou tout au moins à respecter les autres usagers, et je m’arrête donc devant un passage piéton pour laisser une jeune femme traverser.

Je l’observe rapidement (tiens, c’est pas un peu une oxymore ?), avec cette curiosité naturelle qui te (me ?) pousse à détailler et commenter dans ta (ma…) tête. Elle est jeune donc. Et elle a un joli corps bien mis en valeur dans un tailleur-jupe très court. Elle a de longs cheveux blonds raides. Je ne vois pas bien son visage. On pourrait dire que c’est une jolie fille. Et je crois qu’elle le sait.

Sa façon de marcher, fière, voire hautaine donne l’impression que mademoiselle se la pète un peu. Peu importe, je la laisse donc rejoindre l’autre côté.

Je ne la perds pas des yeux jusqu’à ce qu’elle soit sur le trottoir opposé. J’attends… mais le remerciement ne vient jamais. Elle est au téléphone, certes. Pour autant, un petit geste de la main ou de la tête ou même un sourire aurait été la moindre des choses. Je la trouve impolie.

??? Pardon ? Tu crois que je suis de mauvaise foi ? Que je suis jalouse ? Oui, évidemment, je suis jalouse de sa plastique. Ah comme j’aimerais être une bombasse sur laquelle les regards s’attardent et qui peut porter absolument ce qu’elle veut ! Malheureusement, mon régime alimentaire n’est pas franchement compatible avec ce rêve… Mais que je sois jalouse ou pas n’est pas le sujet.

Bref. J’ai pu l’observer si longtemps parce que j’ai attendu sagement que le piéton suivant traverse à son tour. Il s’agissait d’une jeune femme aussi. Celle-ci était un peu ronde. Elle portait une tenue qui passe tellement inaperçu que je me souviens tout juste qu’elle était dans les tons orangés. Son visage aussi était rond et pas franchement attirant.

J’ai pu voir son visage car elle, elle m’a regardé dans les yeux, a dit merci (oui, je lis sur les lèvres) et a même levé la main pour que je ne puisse pas douter de son remerciement.

Alors quoi ? Peut-on en tirer des conclusions ? Non évidemment. Il s’agit de 2 personnes différentes que je ne connais pas. Il s’agissait d’un instant T peut-être pas du tout révélateur de leur caractère et de leur savoir-être. Ce que j’ai vu est un fait que j’interprète bien comme je veux et comme je peux. Avec ma vérité et mon ressenti.

Pour autant, voilà ce que j’ai pensé : est-on dispensé d’être polie quand on est jolie ? C’est une question rhétorique, cela va de soi. Mais dans notre société, la beauté ou le charme ont un impact réel sur le comportement de la personne ainsi considérée et (surtout ?) des autres.

Combien de fois ai-je pu constater que mes 2 derniers numéros, aux beaux yeux bleus, attiraient les regards et la tendresse quand mon numéro 1 (qui a pourtant mes beaux yeux marron !!) passait au second plan !? Combien de fois avons-nous entendu des « oh comme elle est belle » qui permettaient à numéro 3 de recevoir immédiatement de la sympathie !?

Mais ça se constate partout. La beauté est un atout indéniable. Et pourquoi ? Parce que nous sommes toujours des animaux dont la principale mission est de perpétrer l’espèce. Nous sommes tous programmés pour rechercher le meilleur géniteur ou la meilleure génitrice pour notre descendance. Et de ce fait, nous sommes naturellement attirés par l’équilibre, l’harmonie, la force… la beauté.

Alors non, je n’ai pas fait d’études dans le domaine mais j’ai pour principe de toujours nous comparer au règne animal. Ça me parait révélateur d’un tas de comportements. Je n’hésite d’ailleurs pas à comparer les enfants à des chiens. Quoi ???? Mais ça va pas ? Si ça va bien, merci. Nos enfants sont de petits animaux que nous dressons, non ?

(re) bref. A la question : être jolie dispense-t-il d’être polie ? La réponse est non, c’est certain. Mais je crois qu’elle ne le savait pas en fait. La prochaine fois, je lui dirai… ou pas.

Jolie ou polie
Jolie ou polie

Publié dans billets d'humeour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article