L'automne s'installe doucement...

Publié le par Raphaëlle Hosteins

L’automne s’installe doucement dans la nuit…
Et à quoi tu sais que l’automne s’installe ? Que le froid arrive ?


Ma couette d’été ne suffit plus. Même avec mon pyjama, j’ai froid. Je me roule dedans, place mes bras sous mon buste, me mets en boule et ça ne suffit pas à me réchauffer.

Alors j’hésite entre trembler et me relever. Malgré la flemme immense que je ressens, j’ai conscience que je n’arriverai pas à m’endormir avant longtemps si je ne me couvre pas plus. Oui, je suis très frileuse. Je me suis donc relevée pour enfiler des chaussettes et mettre un plaid sur ma couette. Chéri serait horrifié. Chéri sera horrifié ! Tant pis, je suis trop bien au chaud.

Est-ce le seul signe que l’automne est bien là ? Non évidemment ! (ça ferait un article vraiment court et je vous respecte trop pour vous faire ça !) Ca se voit aussi dans le jardin. Il est encore habillé mais l’humidité invite les champignons à squatter le gazon (enfin, l’herbe plutôt). Ils poussent à vue d’œil, ce n’est pas une légende. Et les glands tapissent déjà le sol. D’ailleurs, quand je suis allée chercher numéro 3 à l’école, ils s’amusaient à dessiner un cœur géant avec des glands.

Les courges ou citrouilles ou tout autre légume halloweenien ont pris leurs quartiers dans les étals des grandes surfaces. La soupe a fait son retour au restaurant d’entreprise…


Pire : les araignées préparent leur arrivée. Elles ont envoyé en éclaireur des tout petits modèles. Je sais, je les ai vu sur mon plancher. Et bientôt arriveront à l’intérieur les noires et velues, celles de mes cauchemars. Je tomberai nez à nez avec l’une d’entre elles en allant me doucher ou en rentrant dans ma chambre. Chéri ne sera pas là pour me sauver car elles choisiront la semaine pour me tourmenter. Et numéro 2 non plus ne viendra pas à mon secours.

Soit je serai courageuse, soit je ferai comme il y a quelques années : je l’écraserai sous une chaussure de chéri avec dégoût et dans un brouhaha de arrrgggh et je laisserai le tout tel quel jusqu’au retour de chéri. Ne me jugez pas ! Et puis ça valorise chéri, non ?

 

L’automne s’installe doucement dans la nuit… (tu l’as toujours pas dans la tête ??)

Mais j’aime bien aussi. Comme chaque saison en fait.

D’abord, j’adore être au chaud à la maison quand il pleut. Une réminiscence de ma jeunesse en Bretagne certainement…Et j’aime ressortir mes vêtements oubliés pendant quelques mois (tant que je rentre dedans du moins). Je les redécouvre.

Ensuite, l’automne offre une belle luminosité entre les nuages gris et lourds et le soleil qui lutte. Et ça peut faire de très belles photos. Les couleurs des arbres aussi sont magnifiques. C’est très agréable de prendre l’air entre 2 averses et tu es toujours content de rentrer !

A chaque saison ses plaisirs et ses inconvénients. Si tu n’aimes pas l’automne, t’inquiète pas, winter is coming !!

 

NB: finalement, je n'aurais pas eu à attendre les araignées moches (y en a-til seulement des pas moches?). Je n'avais pas terminé cet article que j'en trouvais une dans ma cuisine!!!!

 

L'automne s'installe doucement...
L'automne s'installe doucement...
L'automne s'installe doucement...
L'automne s'installe doucement...

Publié dans billets d'humeour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article