Quand les opposés s’attirent… Ou comment mon couple tient-il ?

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Cela fait… longtemps (je préfère épargner à mon homme la vue de tous ces chiffres… + de 27 ans que l’on se connaît, ça lui donne de l’urticaire !) que chéri et moi nous sommes rendus compte que nous étions différents. Très différents. Les opposés même et dans bien des sujets. C’est à se demander comment notre couple tient !

 

Les loisirs :

Il aime surfer, bouger tout le temps, skier, grimper, sauter, chahuter… Il aime le mouvement et ne tient pas en place.

J’aime bouger mais tellement moins que lui ! Moi, j’adore me promener sur une plage ou en forêt. J’aime la nature et le calme. J'aime lire.

Du coup : nous avons fait des enfants. Ah ah !! C’est vrai qu’ils sont parfois utiles pour occuper chéri ! Sinon, il bouge parfois sans moi (et avec eux) et je fais l’effort de faire des activités qui s’avèrent généralement sympas d’ailleurs.

 

Le rangement :

Non, il n’est pas maniaque (puisqu’il le dit !!) mais il a un besoin presque maladif que tout soit bien rangé. Il ne fait pas de tachycardie quand il trouve un manteau sur une chaise mais ça le fera certainement râler.

Je suis beaucoup plus bohème (non, parce que « bordélique » c’est plus proche de la vérité mais c’est plus sympa « bohème » quand même). J’aime quand ma maison est propre mais je supporte le bazar. J’ai un bordel très organisé car je retrouve toujours tout.

Du coup : il supporte un peu plus avec les années et je range de plus en plus avec la sagesse.

 

La vie sociale :

Voilà un point qu’il nous aura été difficile de concilier. Monsieur aime voir du monde. Tout le temps.

Madame aime être au calme, à deux ou à cinq. Entre nous.

Du coup : je me suis socialisée. J’ai beaucoup avancé sur le sujet. Et il a ralenti un peu de son côté. Notre parenthèse caribéenne nous aura bien aidés à trouver un équilibre.

 

La famille :

On pourrait répéter le paragraphe précédent. Chéri et sa famille se voient fréquemment.

Je vois très peu la mienne (mais on s’aime, hein !)

Du coup : on les voit un peu moins depuis la Guadeloupe, on se préserve des moments juste à nous.

 

La consommation :

Chéri est un consommateur qui jette facilement quand il ne ressent plus le besoin de garder la chose.

Je suis du genre conservatrice avec une petite conscience écologique. J’ai du mal à jeter quelque chose qui peut encore servir.

Du coup : je donne, je vends dès que possible (mais ça fait un peu de bazar dans le bureau) et lui, il accepte de ne pas tout jeter de suite.

 

L’argent :

Chéri profite de la vie. Il sort le portefeuille sans se faire trop de soucis. L’argent, c’est fait pour être dépensé !

Je suis plutôt économe. Je fais attention comme j’ai vu ma mère le faire. Je compte et je pense toujours à l’avenir.

Du coup : il est devenu plus raisonnable, si si, et moi, je prends plaisir à dépenser (quand mon compte est d’accord). Nous avons parcouru beaucoup de chemin l’un vers l’autre.

 

Il aime le bruit (il appelle ça de la musique) comme j’aime le silence. Il aime la ville comme j’aime la nature. Il se lève aux aurores quand je dors comme une marmotte… Il adore les films d’actions (courses-poursuites et bagarres en tout genre), ça m’ennuie ; je préfère les reportages (surtout si ça parle de familles), ça l’endort. Et il y a sûrement plein d’autres choses qui nous différencient !

Mais ce que nous avons en commun, ce sont nos valeurs. Celles du travail et de l’effort. Du respect de soi et des autres. Nous avons la même vision de l’éducation dans ses grands principes. Et finalement, pour avoir réussi l’impossible en restant ensemble malgré nos innombrables différences, nous devons aussi avoir en commun et en réciprocité, rien de moins que notre Amour !

 

 

Quand les opposés s’attirent… Ou comment mon couple tient-il ?
Quand les opposés s’attirent… Ou comment mon couple tient-il ?

Publié dans Mi-nous: vie de couple

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article