Point C: Jour 3

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Matin

J’ai du mal à me réveiller. Je dors très mal. Je pleure dans mes rêves. J’imagine que les événements n’y sont pas pour rien.

Avant de commencer la journée de travail, je pars faire un petit footing. Nous avons la chance d’habiter près d’un parc, j’en profite. Je me rédige ma propre autorisation de sortie que je prends avec moi. On sait jamais.

Je croise peu de monde ce qui laisse place, dans mon imagination toujours si sombre, à la peur de me faire attaquer. Et pas par le virus ! Il fait très beau, je sens le vent sur mon visage, l’odeur de la nature, je profite du chant des oiseaux. Ça fait du bien pour démarrer la journée !

 

A la maison, nous reprenons notre routine de la veille : chéri dans le bureau et moi au salon avec les enfants. Numéro 3 met pas mal de mauvaise volonté. Elle semble fatiguée malgré les nuits plus longues. Elle semble irritée. Il va falloir la faire courir aujourd’hui et la faire rire. Nous aimerions mais nous avons du mal à sortir de nos obligations professionnelles et autres. J’ai encore les courses à faire sur internet (enfin, si c’est encore possible), le repassage, les comptes, le ménage…

 

Après-midi

Après le repas, les enfants s’attellent aux taches que chéri leur avait distribuées dimanche. Numéro 3 passe l’aspirateur, numéro 1 lave le sol tandis que numéro 2 s’occupe des repas et de la vaisselle. Nous en profitons pour avancer encore dans notre travail avec, pour ma part, la ferme intention de bloquer un moment pour nous divertir avec eux.

Je me décide à faire les courses au drive. Je suis d’abord mise en attente sur le site. Puis je passe pas mal de temps à remplir mon panier virtuel pour, au final, ne pas aboutir. Notre magasin ne propose aucun créneau sur les 2 semaines. Ça nous renvoie vers des supermarchés moins grands dans lesquels il manque une trentaine d’articles pour un créneau lundi ou mardi. Tant pis, chéri se déplacera vendredi.

 

Et nous nous octroyons donc ce moment de détente avec nos enfants. 1ère étape : relever un défi lancé par des copains sur whatsapp. Nous installons une scène dans le salon. Nous sortons nos instruments de musique et préparons une chorégraphie incroyable !! Peut-être pas si incroyable mais on s’est régalé. Vous pouvez trouver la vidéo sur mon compte instagram dans mes vidéos (enfin MA vidéo) IGTV. Et d’ailleurs, n’hésitez à me taguer sur vos propres défis !!

Puis nous sortons profiter du jardin et surtout du soleil. Celui qui nous a tant fait défaut ces dernières semaines et qui se pointe, insolent, quand tout le monde doit rester chez soi. Bref, nous avons joué au « coronavirus », idée de numéro 2. C’est comme le « loup » sauf que celui qui est touché devient le « loup » avec l’autre au lieu de le remplacer. Jusqu’à ce que tout le monde soit infecté ! Ma foi, ce confinement fait travailler l’imagination…

 

Soir

Le repas est l’occasion de se retrouver vraiment ensemble. On en profite pour imaginer d’autres scènes que nous pourrions filmer. Pour passer le temps. Pour rire. Pour partager. Nous en rions d’avance.

Comme les soirs précédents, nous nous installons, les grands, chéri et moi, dans le salon pour regarder un épisode de notre série. Un par soir pour faire durer le plaisir et pour ne pas se coucher trop tard. Il faut garder un rythme!

 

Publié dans covid-19

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article