Le retour

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Non, je ne vous ai pas abandonnés. Je ne me suis pas abandonnée non plus. Et j’ai toujours autant envie d’écrire et ça me vient en général comme une envie … d’éternuer. Seulement, vous savez ce que c’est : courir à droite, se précipiter à gauche, revenir sur ses pas, faire ci et ça et plus… Bon, la vie de maman quoi. Et ma vie de maman combinée à mon travail et nos activités me met un peu sur les rotules et au lieu de m’installer devant l’ordinateur (à partir de 21 heures les lundis et mercredis), je vais la plupart du temps au lit : pour regarder la télévision (enfin, zapper sur tous les programmes pourris jusqu’à en avoir des crampes et éteindre quand la douleur devient insupportable), lire ou, j’avoue, carrément dormir (eh ben ouais, et j’assume ! Et c’est tout l’avantage d’être seule en semaine…).

Et les week-ends, autant que possible, on passe du temps en famille (quand on ne s’occupe pas de la maison ou du jardin). C’est tout aussi fatiguant que la semaine (mais en mieux, je vous l’accorde).

 

Ceci-dit, je le répète, mon blog me manque. Et c’est bien souvent que je fais de la Air Ecriture : cela consiste à écrire un article dans ma tête que je trouve génial, avec des bons jeux de mots et de la spiritualité et que j’oublie au moment de saisir un stylo. La Loose.

J’ai toutefois profité de la fin de saison sportive pour occuper notre tout nouveau bureau et pianoter sauvagement sur mon clavier. J’ai préparé tout un tas d’articles (enfin, une dizaine pour le moment) que je compte vous programmer en août.

 

Le retour

Et je vous imagine déjà, impatientes. Vous vous êtes levées aux aurores pour réserver un transat au bord de l’eau (ou plus probablement, vous avez envoyé chéri le faire). Vous avez sauté dans votre maillot corail qui vous boudine un peu la taille (ben moi il me boudine un peu la taille) et vous êtes parties vous étendre… non sans avoir au préalable préparer les affaires de tout le monde ; couru après le petit pour lui enfiler une couche étanche ; aidé la grande à retrouver son maillot, non pas celui-là, celui avec les trucs roses et qui brille au soleil, non, j’sais pas, oui celui-là, mais si c’est rose et elle est où ma casquette ? (dans ton c…abas, mon petit chat) ; (re)donné au papa les horaires du mini-club et les instructions ; nettoyé la bouille du jeune homme parce que ça ne dérange personne d’autre que vous qu’il ait du chocolat en guise de rouge-à-lèvres, …

Vous êtes suantes, les cheveux ébouriffés (mais ça vous va si bien!) mais enfin débarrassées et vous pouvez enfin profiter d’un moment calme pour… lire mon blog évidemment !!!! Et vous souriez, vous êtes zen… jusqu’à ce que le gosse d’à côté vous balance le ballon plein de sable sur le visage, que les cheveux de la voisine vous dégoulinent sur les jambes, que les ados lancent leur douce musique à fond. Vous êtes bien. C’est les vacances.

Enfin, tout ça pour vous dire que je suis de retour. Et j’espère que vous aussi, du coup.

Publié dans Pas qu'une maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article