Plongeon...

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Ouh la la, mais qu’est-ce que je fais ? Pour illustrer un article (parce que presque 100% des photos sur mon blog sont de moi -pas celle de Simone Veil, j’avoue), je fais un plongeon. C’est la saison après tout ! Mais ce plongeon-là est un peu risqué.

Je parcours les 3 millions 786 mille et une photos contenues dans mon ordinateur pour trouver la bonne illustration. Sauf que je n’ai pas la capacité du petit génie d’ « Esprits criminels » qui me permettrait de repérer immédiatement la bonne et que je clique sur un dossier après l’autre en m’arrêtant inexorablement sur les bouilles de mes petits ou sur une vidéo (ben qu’est-ce que tu fous Raphaëlle !!!! C’est une photo que tu cherches, pas une vidéo !!!). Et je me régale.

La naissance de numéro 3 : elle est bouffie, je suis épuisée mais ma famille est enfin au complet et les grands frère et sœur sont à la fête.

Numéro 2 joue a 5 ans et joue de la guitare sur les genoux de son père en chantant n’importe quoi mais avec un sens de la rime que j’admire. Et leurs sourires sont si sincères !

Numéro 1, 8 ans, coincée dans son corset, s’efforce de faire rire sa petite sœur et s’en occupe avec un amour infini tandis que le bébé la boit du regard et s’évertue à sortir des sons de sa petite bouche adorable pour communiquer.

Et moi je fonds. Je sombre dans les souvenirs avec délectation. Je n’ai plus envie d’en sortir. Non !! Laissez-moi là !!! Je suis si bien !  J’y passe un temps fou. Je me dis qu’à la demi j’arrête, j’ai autre chose à faire. Et puis j’ouvre un autre dossier : les vacances au ski, un anniversaire, une séance photos de mes 3 petits. C’est sans fin. Le monde s’est arrêté de tourner. Je suis dans une autre dimension, emprisonnée mais sans contraintes. Mon cerveau ne répond plus, je ne suis plus qu’amour. Inception.

Le temps poursuit sa course et je reste coincée dans le passé. Il faut que je me force, je dois lutter pour sortir de cet abysse. Le passé c’est chouette et surtout en images parce qu’on ne fixe que les instants heureux, les moments forts. A contre-cœur, je sors de ma torpeur, je m’oblige à éteindre et à revenir dans le présent. Il y a encore tellement de souvenirs à se créer !!! Mon ordinateur est capable de stocker des milliards de traces du passé et moi j’ai envie de le remplir.

Me revoilà ! Et pour rebondir sur mon article précédent : oui, je suis tellement contente de ne plus avoir de bébé à la maison et pourtant, visionner les premières années de mes 3 amours me rappellent les bonheurs d’avant. Chaque instant se savoure. Il faut vivre dans le présent, absolument, résolument et en apprécier les avantages. Ainsi va la vie, ainsi trouve-t-on le bonheur, non ?

#carpediem #vivreaujourdhui #souvenirs

 

 

Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...
Plongeon...

Commenter cet article