Chéri! De la poésie!! Ou pas...

Publié le par Raphaëlle Hosteins

C’est l’heure de la vaisselle. On a tiré au sort avec chéri et paf ! ça tombe sur moi. Ah ben en fait, il n’est pas là donc je m’y colle. Et pour rendre la tâche plus sympa, je mets de la musique. Mais de la vieille musique et française parce que je suis comme ça, un peu rétro, et que j’aime chanter. Je choisis Cabrel et je tombe d’abord sur « Petite Marie ».

« Petite Marie », c’est beau, c’est de la poésie, ça fait rêver et vibrer les femmes. Laquelle d’entre nous ne s’est jamais dit : « Oh la la !!!!! Qu’est-ce que j’aurais aimé qu’un homme me dise, m’écrive ou me chante des mots d’amour aussi gnan gnan !! ». Et je n’y déroge pas, je me dis que j’aurais aimé, au moins une fois, qu’on fasse rimer pour moi toute seule les beaux mots de notre belle langue. J’aurais adoré être le sujet et la muse d’un texte romantique à en tirer des larmes à une statue de cire.

Et puis je me suis imaginée la scène. Tu vois un grand bonhomme, beau et fort, viril et intelligent (oui, chéri bien-sûr !) qui déclamerait son amour en alexandrins avec des mots désuets mais charmants et des tournures de phrases à la Brel. Il y a comme quelque chose qui cloche, non ? moi je n’arrive pas à visualiser. Tout à coup, l’image est ridicule. Ça me fait sourire de travers. J’ai presque honte.

Oui, la poésie c’est beau, ça me touche, je suis fan mais, coincée dans mes stéréotypes de genre, je trouve l’idée décalée. Il me semble que la virilité et la poésie s’entendent mal. Je me trompe sûrement mais je n’y peux rien. Et finalement, je crois que je serais très embarrassée devant un homme qui me dirait que j’ai versé sur sa vie des milliers de roses et qui prétendrait qu’il vient du ciel où les étoiles ne parlent que de moi (un peu menteur le gars). J’ouvrirais certainement de grands yeux bien ronds en essayant de le faire taire juste de mon regard affolé. Je rougirais de honte et essayerais de me soustraire à ce spectacle.

J’avoue, je suis vieille France sur certains sujets. Et si je suis pour le partage des tâches et l’égalité de salaire à égalité de poste, j’aime le clivage homme-femme en ce sens que les hommes sont l’image de la virilité, la protection, la force et les femmes celle de la maternité, la constance et une certaine douceur. Après tout, ils sont physiquement plus forts que nous (en général) et c’est nous qui portons la vie. CQFD.

En attendant, mon moi-schizophrène continuera à adorer les textes de Cabrel, Brel et surtout Goldman (on ne se refait pas) et de rêver qu’ils ont été écrits pour moi. Et puis c’est tout.

Bon week-end!!!

#desmotsdamour #virilité #poésie

Chéri! De la poésie!! Ou pas...
Chéri! De la poésie!! Ou pas...
Chéri! De la poésie!! Ou pas...
Chéri! De la poésie!! Ou pas...

Publié dans réflexion(s)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article